Parce que l'achat d'un premier véhicule peut tourner au vrai casse-tête en matière d'assurance.

Parallèlement à l’achat de sa première voiture vient la souscription de sa première assurance auto. Comme pour le choix du véhicule, cette protection incontournable peut sensiblement varier en fonction de nombreux critères. À garanties égales et pour une même voiture, le montant de la prime est tout aussi variable. Alors quels sont les éléments à prendre en compte pour choisir au mieux sa première assurance auto ?

Comment s’assurer en tant que jeune conducteur ?

Les assureurs considèrent qu’un jeune conducteur est un conducteur novice, c’est-à-dire une personne qui :

  • possède son permis de conduire depuis moins de 3 ans (délai réduit à 2 ans pour les personnes ayant bénéficié de la conduite accompagnée)
  • ou qui n’a jamais été assurée (son nom ne figure sur aucun contrat d’assurance auto), quel
    que soit la date d’obtention du permis de conduire
  • ou qui a dû repasser son permis suite à une annulation administrative
  • ou qui n’est pas assurée à son nom depuis plus de 3 ans

Toutes ces personnes sont donc considérées comme de jeunes conducteurs et se voient systématiquement appliquer une majoration de leur prime d’assurance auto par les assureurs. Cette surprime est généralement de 100% la première année, de 50% la deuxième et de 25% la troisième.

Quelles garanties souscrire lorsqu’on est jeune conducteur ?

Pour tout véhicule terrestre à moteur, il est obligatoire de souscrire une garantie couvrant les dommages causés aux tiers. Quelle que soit l’expérience du conducteur, la souscription de garanties complémentaires dépend ensuite du véhicule, de son âge et de son utilisation. Pour un conducteur novice, le risque de petits accrochages est généralement plus élevé. Qu’il s’agisse d’une assurance au tiers ou intermédiaire, il est essentiel de trouver le bon équilibre en matière de seuil de franchise. Plus ce seuil est bas et plus la prime de référence est chère, des seuils de franchise plus élevés permettant d’économiser sur le montant de la cotisation. Pour une voiture d’un certain prix, c’est l’assurance " tous risques " qui s’impose, surtout lorsqu’elle est financée pour tout ou partie par un crédit. Si vous trouvez le coût trop élevé, vous pouvez vous rabattre sur une assurance intermédiaire. Certains de ces contrats permettent d’être indemnisé même en cas d’accident responsable. Si ce type de contrat est attractif et plus abordable que la version "tous risques ", il contient le plus souvent des clauses d’exclusions très strictes.

Comparer pour s’assurer de manière optimale

Il est également possible de souscrire une assurance de base et d’y ajouter les seules garanties adaptées à vos besoins. Face à une concurrence de plus en plus vive, les assureurs proposent en effet une souplesse maximale, ce qui permet de modeler son contrat en fonction de ses besoins. Pour un conducteur novice, le critère de prix représente un élément majeur. Une assurance jeune conducteur doit donc associer garanties optimales et petit budget. Rien de plus facile en utilisant le comparateur LesFurets.com, quelques clics et un seul formulaire permettent d’afficher les meilleures offres du moment. La souscription du contrat est ensuite tout aussi simple.