Essai Ford Kuga Vignale - Changement de cap

Lancé en 2013, le Ford Kuga de seconde génération est un SUV compact qui joue dans un segment hautement concurrentiel et prisé, puisqu'il affronte notamment les Volkswagen Tiguan, SEAT Ateca, ou encore la nouvelle Peugeot 3008 récemment élue Voiture de l'Année et dont le succès commercial est grandissant.

Pour rester compétitif sur un marché de plus en plus friand des SUV, le Kuga s'est offert en 2016 un restylage de mi-carrière plutôt important, puisqu'il revoit son design extérieur vieillissant pour adopter un look désormais plus imposant et sportif. Parmi les nouveautés du restylage, on découvre une offre haut de gamme qui porte la griffe "Vignale" : un nom rendant hommage à la prestigieuse Carrozzeria Vignale, désormais propriété de Ford. Nous avons pris le volant de cette version huppée, équipée d'une motorisation diesel 2,0 litres TDCi de 180 chevaux.

Essai Ford Kuga Vignale (2016) - 2.0 TDCi 180

Un design extérieur plus affirmé

Exit le look trop sage du premier opus, le Kuga restylé s'affirme enfin avec une face avant entièrement redessinée, qui comporte une large calandre hexagonale et des phares avant bi-Xénon redessinés lui offrant un look plus imposant. À l'arrière, nous retrouvons des feux également revus, qui entraînent de fait un nouveau volet de coffre aux lignes plus marquées.

Sur cette finition Vignale, l'ensemble est encore plus soigné que sur le reste de la gamme Kuga, avec des jantes aluminium spécifiques de 18 pouces, des finitions chromées que l'on retrouve notamment autour de la calandre spécifiqu...