Nous sommes à Cassino, entre Rome et Naples, non loin de l’usine Alfa Romeo, là où sont assemblées les Giulia Quadrifoglio. Avant de livrer le modèle au chaland, chaque exemplaire fait l’objet de différents tests, dont un essai dynamique, sur route, par un pilote professionnel agréé par le constructeur.

Un test qui a pour but de vérifier les capacités du modèle qui, pour rappel, embarque tout de même un V6 fort de 510 ch ! Nul besoin de préciser qu’avec une telle puissance, la berline doit impérativement disposer de toute son habileté, que cela soit au niveau du freinage, des suspensions ou encore de la direction.

A lire aussi : La première Bugatti Chiron accidentée en photo !

Seulement voilà, ces essais sur route ne se déroulent pas toujours comme il le faudrait. Et cet exemplaire de couleur blanche en est la preuve. Probablement lancée à une vitesse trop élevée, l’italienne a terminé sa course dans un fossé, après avoir heurté un rail de sécurité. Le véhicule n’est vraisemblablement pas réparable et finira à la casse. Et le client anglais qui devait réceptionner son joujou sous peu de devoir attendre encore quelques semaines supplémentaires...

Il crashe une Giulia Quadrifoglio avant de la livrer