Tel est pris qui croyait prendre.

Le constructeur BMW a collaboré avec les autorités américaines dans le but d'arrêter le voleur d'une voiture. Et pas n'importe laquelle, car il s'agissait d'une berline de la marque allemande…

C'est le 27 novembre dernier, à Seattle, que le propriétaire d'une BMW 550I a déclaré son véhiculé volé. Le voleur a trouvé la voiture garée dans un parking avec les clés (sans contact) dessus et le double dans la boîte à gants. Les autorités américaines ont rapidement pris contact avec le constructeur automobile afin que celui-ci les aide à retrouver la berline. 

Et c'est exactement ce qui s'est passé puisque BMW a localisé la Série 5, a coupé le moteur, mais a également verrouillé les portes à distance. Le voleur s'est retrouvé piégé dans la berline de luxe sur le bord de l'autoroute. Afin de montrer son sens de l'humour, le chef de la police a fait diffuser un message au bandit qui a vite compris ce qui lui arrivait en voyant s'inscrire : "Je ne suis pas piégé ici avec toi, c’est toi qui es piégé ici avec moi".

La police a simplement dû venir ouvrir les portes de la voiture allemande où le voleur s'était endormi, sans avoir l'idée de briser une des vitres du véhicule. 

Donc le principe est simple, si l’on ne peut pas empêcher quelqu'un de rentrer, on peut l'empêcher de sortir. Et manifestement cela fonctionne assez bien à en croire cette histoire vraie. 

Voir:

Source Police de Seattle