Dès septembre 2017, ces nouveaux tests vont être mis en place.

La Commission européenne vient de valider de nouvelles procédures concernant les tests d'émissions lors de l'homologation des voitures. C'est suite au scandale du DieselGate que les représentants des États membres de l'Union ont décidé de modifier et ajouter certaines procédures. Tous les tests en conditions réelles vont être approfondis, tout comme les essais dans les laboratoires.

C'est en septembre 2017 que seront appliquées officiellement ces nouvelles mesures. Elles concerneront tous les nouveaux modèles dès cette date, chose qui ne plaît pas beaucoup à certains constructeurs automobiles. Une demande de report pour 2019 a déjà été faite afin qu'ils puissent avoir le temps de pouvoir développer de nouveaux moteurs et systèmes de dépollution plus efficaces et ainsi s'adapter à ces nouvelles procédures. 

Les démarrages à froid des voitures vont désormais être contrôlés, chose qui ne l'était pas par le passé. C'est durant cette courte période que le moteur est le plus polluant, contrairement au moment où il est arrivé à une température plus élevée. La législation permettait au véhicule de ne pas activer le système de dépollution durant les premières minutes du démarrage, dans le but de protéger ses composants. La règle va être modifiée et ce laps de temps sera soumis à la régulation de ses émissions.

Cette modification dans la réglementation devrait obliger les constructeurs à faire de nouveaux efforts dans la conception de leur nouveaux blocs moteur. 

Voir:

Faites partie de quelque chose de grand