Deux rappels pour corriger un risque d’incendie accru !

On sait le NTHSA, l’organisme fédéral gérant la sécurité routière aux États-Unis, assez frileux sur la sécurité, notamment lorsqu’il s’agit de voitures étrangères. Une frilosité qui touche aujourd’hui la marque italienne Maserati, qui va devoir rappeler 50'000 de ses autos produites depuis 2014. Une campagne qui se divise en deux rappels distincts.

Le NTHSA a donné les raisons de ces deux campagnes. La première concerne certains modèles de Quattroporte, Ghibli et Levante produits depuis 2014. En cause, un défaut dans le faisceau de câbles assurant le réglage électrique des sièges. Défaut qui pourrait entraîner un court-circuit ayant pour conséquence un début d’incendie. Le rappel devrait débuter à partir du 21 mars prochain. Maserati inspectera le système des véhicules en question, et remplacera le faisceau gratuitement en cas de défaut.

Lire aussi:

De même, un second rappel devrait intervenir plus rapidement. Il concerne 10'879 modèles eux aussi suspectés de prendre feu en raison du défaut. En effet, sur plusieurs modèles de Quattroporte et Ghibli produites entre 2014 et 2015, le circuit d’essence pourrait fuir. Le rappel aura lieu à partir du 28 février. Comme pour le premier, Maserati prendra en charge les changements, si nécessaires.

Maserati Ghibli 2016 Mondial de l'Automobile
Maserati Quattroporte 2016 Mondial de l'Automobile
Maserati Levante

Ce n’est pas la première fois que Maserati doit procéder à des rappels de masse pour ses productions. Ainsi, en 2016, 20'000 Quattroporte et Ghibli ont été rappelées à travers le monde en raison d’un défaut sur les roues arrière, ainsi qu’en mars 2015, pour des tapis pouvant coincer la pédale d’accélérateur. Ce fut également le cas de 13'092 qui ont été rappelées l’été dernier, pour un défaut de fixation du levier de vitesse de Maserati équipée de la boite de vitesses automatiques à huit rapports.

Source: NHTSA (1), (2) and Automotive News

Lire aussi:

Maserati Levante