Glissades et conditions difficiles étaient au programme pour le futur roadster bavarois.

Les cabriolets sont des voitures en voie de disparition. Pourquoi ? Simplement parce que les gens n'osent plus en acheter. Et pourtant, en dépit de la tendance du marché à plutôt investir dans une auto à quatre portes, plus pratique, BMW va offrir un successeur à la Z4 d'ici 2018.

2018 BMW Z5 spy photo
2018 BMW Z5 spy photo

Une Z5 qui a entamé depuis un petit moment sa mise au point d'ailleurs. Surprise ici en plein test sur les routes gelées. Mais l'une des raisons pour lesquelles BMW relance la production d'un roadster s'explique principalement par une économie d'échelle réalisée avec Toyota. En s'associant pour développer leurs Supra et Z5 respectivement, les deux marques ont pu lancer un projet d'envergure pour relancer deux gros modèles sportifs dans leurs gammes.

Lire aussi:

Si la Z5 (appellation non contrôlée) va sortir après la Toyota, il faudra encore attendre un moment avant la présentation de l'auto. Pour le moment, elle poursuit sa mise au point, souvent aux côtés du prototype Toyota. Inutile de vous dire qu'il est très compliqué de discerner la ligne générale des deux voitures, tant ces dernières sont couvertes de camouflages, voire de feux temporaires. Il faudra donc retenir son souffle avant de pouvoir en admirer les lignes.

Néanmoins, si la Bavaroise reste discrète, quelques informations circulent sur les voitures. Ainsi, la Supra comme la Toyota recevraient des moteurs BMW associés à la technologie hybride de Toyota. Un système qui pourrait favoriser l'accueil de versions à quatre roues motrices, même s'il est certain qu'une version M de la Z5 est à proscrire.

De même, il semble acté que le futur roadster sera plus léger que son aïeul Z4. Attendez-vous donc à en savoir plus ces prochains mois, sur la BMW, comme sur cousine japonaise.

Video: Automedia

Lire aussi:

2018 - BMW Z5 photos espions