Plus d'une dizaine de GT3 sur le carreau avant le premier virage...

Plus d'une dizaine de GT3 ont été éliminées au départ de la première manche de la Blancpain GT Series Endurance Cup à Monza, une course finalement remportée par une des deux Lamborghini Huracan GT3 du Grasser Racing Team.

Lire aussi:

Le Championnat Blancpain continue de rencontrer un franc succès, et pas moins de cinquante GT3 s'étaient retrouvées le week-end dernier à Monza pour l'ouverture de la Blancpain GT Series Endurance Cup.

Un peloton assez vite décimé toutefois, et ce dès le départ, avec un carambolage monstre initié par un contact en tête de la meute entre l'une des Lamborghini Huracan GT3 du Grasser Racing Team et l'une des deux Bentley Continental GT3 de l'équipe M-Sport qui s'élançaient des premiers rangs.

Lamborghini Huracan GT3

Tassée dans l'herbe, la Lamborghini #19 partait en tête-à-queue et revenait au milieu du peloton lancé à pleine vitesse. Si quelques concurrents parvenaient par miracle à échapper à la voiture en perdition, une réaction en chaîne s'ensuivait, lançant une dizaine de GT3 fortement endommagées au milieu de la piste, ce qui forçaient la direction de course à stopper l'épreuve.

Outre la Lamborghini, une Audi R8 LMS GT3, une Nissan GT-R NISMO GT3, trois Mercedes-AMG GT3, deux Ferrari 488 GT3, une McLaren 650S GT3 et une BMW M6 GT3 restaient sur le carreau.

Ferrari 488 GT3

La Bentley Continental GT3 #7 jugée coupable et disqualifiée

Jugée coupable de ce carnage, la Bentley #7 pilotée par Steven Kane était pénalisée d'un drive-through, mais l'équipe britannique, souhaitant discuter sa sanction, préférait maintenir son pilote en piste, la voiture britannique étant finalement définitivement stoppée par un drapeau noir après quarante minutes de courses. 29 voitures sur les 50 au départ rejoignaient l'arrivée à l'issue des 3h30 de course.

Lire aussi:

La course reprenait après une longue interruption pour dégager les voitures accidentées et réparer les dégâts, et la victoire revenait finalement à l'autre Lamborghini du Grasser Racing Team, la #63, qui s'imposait devant la Ferrari 488 GT3 #50 AF Corse et la Mercedes-AMG GT3 #84 du HTP Motorsport.

Mercedes-AMG GT3