La vidéo fait froid dans le dos.

Le pilote français Sébastien Bourdais a été victime d'un accident très violent à l'occasion des 500 miles d'Indianapolis en IndyCar. À bord d'une Dallara-Honda du Dale Coyne Racing, Bourdais effectuait le troisième tour de son run de qualification lorsqu'il a perdu l'arrière de sa monoplace dans le virage #2, avant de corriger la glisse. La suite nous la connaissons, la voiture se dirige vers le mur, un mur qu'elle a ensuite percuté de plein fouet.

L'IndyCar a précisé que le pilote manceau était conscient, alerte et que celui-ci n'avait jamais perdu connaissance. Sébastien Bourdais a ensuite été conduit vers l'hôpital afin de subir des examens plus approfondis. Nous avons appris ce matin via l'IndyCar que le pilote souffrait de multiples fractures au bassin et à la hanche droite.

"Plusieurs fractures ont été diagnostiquées au niveau du bassin de Sébastien Bourdais, ainsi qu'une fracture à la hanche, suite à son accident aujourd'hui lors des qualifications de la 101e édition des 500 Miles d'Indianapolis", précise le communiqué. "Selon le directeur médical de l'IndyCar, le Docteur Geoffrey Billows, Bourdais subira une opération du bassin cette nuit au IU Health Methodist Hospital."

"Bourdais était dans le troisième tour de son run de qualifications sur l'Indianapolis Motor Speedway, quand sa Dale Coyne Racing #18 GEICO Honda est entrée violemment en contact avec la barrière SAFER au virage 2."

Lire aussi :

Le pilote français était le 19e pilote à prendre la piste durant ces qualifications. Suite à son accident, les qualifications ont été interrompues pendant de longues minutes, le temps de dégager la voiture, de nettoyer la piste, et de réparer le mur endommagé.

Vidéo : IndyCar