Après la WRX STI RA, voici donc le BRZ tS.

La rumeur disait donc vrai : Subaru préparait bien une déclinaison plus affûtée du coupé BRZ. Baptisée tS, cette version joue donc la carte de la sportivité, même si le 2,0 litres Boxer n'évolue pas et distille toujours 200 ch. En réalité, le constructeur nippon a préféré concentrer ses efforts sur le châssis, celui-ci adoptant des réglages typés "sport". 

Lire aussi :

Le BRZ tS s'offre en outre des amortisseurs spécifiques et des étriers de frein Brembo de couleur rouge. De plus, les jantes noires en alliage léger de 18 pouces chaussent des pneus Michelin Pilot Sport 4. 

À l'extérieur, on note d'abord l'apparition d'un aileron en carbone plutôt généreux. Le diffuseur arrière, les jupes latérales et le spolier à l'avant sont également des éléments propres au BRZ tS, qui abandonne en outre ses antibrouillards au profit de caches STI. Enfin, les différentes touches de noir disséminées çà et là (antenne, logo arrière et rétroviseurs) contrastent avec le liseré rouge présent sur la calandre et le diffuseur. 

2018 Subaru BRZ tS
2018 Subaru BRZ tS

Le conducteur empoigne ici un volant spécifique et profite d'un compteur de vitesse STI. Enfin, les ceintures de sécurité, les poignées de porte et le démarreur sont désormais rouges, tandis que les sièges sont recouverts d'une sellerie cuir/alcantara.

Réservé au marché américain, le BRZ tS ne sera produit qu'à 500 exemplaires. Il arrivera sur les routes début 2018, en même temps que la WRX STI type RA présentée simultanément. 

Même si l'initiative de Subaru est louable, elle laissera peut-être un goût d'inachevé pour certains qui espéraient quelques chevaux en plus. Une prochaine fois qui sait !

Lire aussi :

2018 Subaru BRZ tS