L'hybridation est une option envisageable.

La Chiron est un joyau automobile qui traversera sans doute les années sans vieillir. Et pourtant, il faudra bien qu'elle tire un jour sa révérence, comme l'a fait avant elle la Veyron.

Certes, son remplacement n'est pas prévu pour demain. Mais cela n'a pas empêché Wolfgang Durheimer d'évoquer le sujet à l'occasion du salon de Francfort. 

Bugatti Chiron record 42_5
Juan Pablo Montoya and the Bugatti Chiron

Nous apprenons ainsi que différentes pistes seront explorées l'année prochaine. Suivra ensuite le développement de celle qui remplacera la Chiron, en 2019. Bugatti entamera alors un processus qui s'étalera sur plusieurs années. Mais après tout, le constructeur de Molsheim a le temps, la Chiron ayant encore de belles années devant elle.

Lire aussi :

Actuellement, Bugatti a déjà vendu 300 des 500 Chiron programmées au total. Compte tenu de l'exclusivité de la voiture, les cadences de production n'ont rien à voir avec celles d'un généraliste. En effet, seuls 70 exemplaires sortent des chaînes du site chaque année.

Le PDG de la marque a également évoqué le sujet de l'électrification des Bugatti. "Ce n'est pas encore décidé, mais nous avons des alternatives intéressantes", a-t-il indiqué. Son point de vue est plus tranché en ce qui concerne l'arrivée d'une Bugatti plus accessible : "Tant que je serai à la tête de Bugatti, la marque produira ce qui se fait de mieux en matière d'automobiles. Extrêmement haut de gamme, très pointue, sans compromis. Les meilleurs matériaux, la meilleure technologie, le prix le plus élevé. Pas de rabais". Voilà qui a le mérite d'être clair.

Source : Road&Track

Lire aussi :

Bugatti Chiron record 42 secondes 0 à 400 km/h puis arrêt total