Le groupe britannique, propriété de l'Indien Tata, aimerait augmenter son portefeuille de marques. Avec Alfa Romeo et Maserati dans le viseur ?

A la fin du mois de juin dernier, Jaguar Land Rover pouvait compter sur un profit de près de 5,7 milliards d'euros à travers le monde. La raison ? Une forte augmentation sur les marchés américain et chinois. En mars, lors de la clôture de l'année fiscale, les deux marques pouvaient compter sur un chiffre record.

En 12 mois, près de 604'009 véhicules ont été distribués. Les derniers chiffres sont eux aussi positifs, et JLR parait donc bien parti pour une année record. Une aubaine pour le groupe Tata, propriétaire de Jaguar et Land Rover, qui voudrait encore étoffer son portefeuille de marques premium.

Selon Automotive News Europe, Jaguar Land Rover discuterait en interne pour définir quelles marques pourraient intéresser le groupe et diversifier l'offre. À l'heure actuelle, un groupe semble enclin à se séparer de ses marques de luxe, FCA, avec en l'occurrence Alfa Romeo et Maserati.

Lire aussi:

Les dirigeant de Jaguar Land Rover estiment que la solution pour rester compétitif serait de produire plus. La vente de 604'000 modèles en un an marque ainsi la plus grande progression des deux marques, soit 16% par rapport à l'an dernier. En Chine, il se matérialise par 32% de progression et 24 % aux États-Unis. D'autant que l'Europe (13%) et le Royaume-Uni (16%) suivent également.

Land Rover Discovery SVX

Les dirigeants de Tata auraient offert leur soutien financier à Jaguar Land Rover pour la reprise d'une marque premium. Ce serait une première pour Jaguar Land Rover, groupe fondé en 2008, suite à la revente de ces deux marques par Ford à Tata pour 2,4 milliards de dollars.

Land Rover Range Rover Evoque Special Edition