Bercy songe à surtaxer la carte grise des voitures de plus de 36 CV.

L'augmentation des taxes est malheureusement la preuve d'une gestion hasardeuse des comptes de l'Etat. Il faut trouver de l'argent coûte que coûte. Dernière trouvaille en date, la taxe sur les voitures de luxe.

Alors que l'on a encore du mal à digérer le système de Bonus/Malus 2018 dont la règle de calcul est une ineptie, que l'on va voir le prix du stationnement en ville exploser et que le montant des taxes sur le carburant atteint des niveaux délirants, voici que Bercy songe à encore frapper certaines automobiles dites de très haut de gamme.

Selon le seuil du nouveau Malus 2018, les véhicules émettant plus de 140 grammes de CO2 par km sont déjà concernés par une taxe de 1050 €, taxe qui dépasse les 10'500 € pour 185 grammes de CO2 par km (assortie d'une taxe annuelle). De nombreux modèles a priori non prestigieux comme certains SUV équipés de boîtes automatiques et d'une transmission intégrale ou certaines productions de petits constructeurs verront leur carrière plombée sur le marché français.

Il s'agirait de surtaxer la carte grise des voitures de plus de 36 CV.

Mais revenons à la dernière trouvaille de Bercy. Il s'agirait de surtaxer la carte grise des voitures de plus de 36 CV. Le mode de calcul serait le suivant : 500 euros supplémentaires par cheval-fiscal à partir de 36 CV, dans une limite fixée à 8000 €. Selon les régions, l'imposition pourrait dépasser les 20'000 euros en cumulant toutes ces trouvailles, en n'oubliant bien évidemment pas la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) déjà fixé à 20% du prix du bien.

Lire aussi:

Cette taxe sur le luxe ne concernerait dans un premier temps que les véhicules neufs, mais comme une mauvaise nouvelle fiscale n'arrive jamais seule, les voitures d'occasion sont aussi dans le collimateur. Déjà taxées au moment de l'établissement de la carte grise, elles devraient recevoir une "petite" ponction supplémentaire : 100 euros de plus pour les voitures jusqu'à 11 chevaux fiscaux, 300 euros pour les 12 à 14 CV et même 1.000 euros à partir de 15 CV !

L'immatriculation des voitures de haut de gamme dans des pays comme le Luxembourg a de beaux jours devant elle...