D'abord sur la Lune. Et bientôt sur nos voitures ?

Quand certains manufacturiers de pneus font face à des défis de taille pour développer des gommes qui permettent de résister à des vitesses toujours supérieures, d'autres tentent de développer des pneus qui pourraient passer partout. Absolument partout. sans s'abimer. Ni se déformer. C'est le cas de la NASA qui planche déjà depuis des décennies sur des "pneus", tout au moins des roues, qui permettraient à ses robot de se jouer de toutes sortes d'obstacles lors de missions d'explorations. Sur la Lune par exemple, que l'on sait particulièrement rocailleuse.

Pour éviter certaines déconvenues, la NASA est donc en train de mettre au point une roue à mémoire de forme. Pour cela, un nouvel alliage a été mis au point par le Centre NASA Glenn Research, le Nitinol (NiTi), un mélange de titane et de nickel, qui permet à la roue de se déformer... Et de retrouver sa forme initiale par la suite ! Plusieurs tests ont été menés, dans des conditions sinon extrêmes, au moins très dures, afin de s'assurer de la solidité de cette roue, et de sa capacité à franchir les obstacles sans être endommagée.

Et les premiers résultats semblent très concluants. À tel point que les prochains rovers qui seront envoyés dans l'espace lors de missions d'exploration sur des planètes, pourraient être équipés de ces roues qui permettent également, grâce à leur forte élasticité, de supporter des charges plus lourdes.

Quant à une application dans l'automobile, elle n'est sans doute pas transposable en l'état. Mais il semblerait que l'idée fasse son chemin, comme le prouve cette vidéo d'un Jeep Wrangler équipé d'une de ces roues à l'arrière...