Une auto théoriquement capable de filer à plus de 500 km/h.

Jusqu'à présent, la famille Corbellati consacrait son activité à la création de bijoux, et ce depuis environ 70 ans. Mais la dernière génération de cette lignée a décidé de s'éloigner de ce domaine et se lance dans l'aventure automobile, avec de solides ambitions d'ailleurs. Son objectif : produire la voiture la plus rapide du monde. En d'autres termes, faire mieux que le Koenigsegg Agera RS, actuelle détentrice de ce titre de gloire avec une pointe à 447 km/h.

Celle qui devra affoler les chronos porte le nom de Missile. Nom équivoque ou, comme le dit Corbellati, "simple nom d'impact qui communique nos intentions : être le plus rapide du monde". Notre jeune marque espère en effet franchir la barre des 500 km/h avec sa nouvelle création, qui évoque sur le plan esthétique des productions italiennes des années 60 (Alfa Romeo Tipo 33 Stradale notamment).

Corbellati Missile
Corbellati Missile

Simple propulsion, l'hypercar de Corbellati sera animée par un V8 biturbo 9 litres distillant... 1800 chevaux et 2350 Nm de couple ! La boîte à six rapports sera installée à l'arrière (architecture transaxle, comme sur une Porsche 924 par exemple). Longue de 467 cm, large de 204 cm et haute de 117 cm, la Missile héritera d'un châssis et d'une carrosserie en carbone. Elle bénéficiera également de disques de freins en carbone-céramique pincés par des étriers à six pistons.

Décrite comme un "joyau de la route", la Corbellati Missile signera sa première apparition publique à l'occasion du salon de Genève, en mars 2018. Elle sera ensuite exposée dans les halls du salon de Monaco.

Lire aussi :

 

 

Galerie: Corbellati Missile