Plus légère que la 911 GT3 RS !

Après avoir lancé la Ruf CTR lors du Salon de Genève l'an dernier, la marque allemande est revenue cette année avec la nouvelle SCR, mêlant habilement aspect vintage du plus bel effet et puissance moderne des plus appréciables.

Ruf décrit son bolide comme une sportive faite pour un gentleman-driver, et ne se trompe certainement pas. Ressemblant beaucoup à une Porsche 911 de la fin des années 1980, la SCR est dotée d'une carrosserie en fibre de carbone et d'un châssis monocoque en carbone au-dessous. Un arceau de sécurité intégré augmente la solidité du véhicule et améliore au passage la sécurité de ses passagers.

Tout ceci nous emmène vers un poids à vide de 1240 kg, ce qui signifie que cette SCR pèse moins lourd sur la balance que la non moins sublime Porsche 911 GT3 RS (1430 kg). Pour rester dans la comparaison, la SCR est légèrement moins puissance : son bloc atmosphérique de 4,0 litres développe 503 chevaux pour 470 Nm de couple, contre 514 chevaux du côté de la 911. La transmission de la Ruf SCR est manuelle et compte six rapports.

En comparaison à la CTR de l'an dernier, la SCR semble moins agressive, plus léchée. On pourrait presque la qualifier de "lisse", mais c'est un compliment tant le travail effectué se devine à quelques indices majeurs, comme par exemple les multiples petites ouvertures dans le pare-chocs arrière - à l'instar de ce qu'avait proposé la CTR douze mois plus tôt.

La version originale de la SCR de Ruf était apparue en 1978, munie d'un moteur six cylindres à plat de 3,2 litres, et réglable afin de développer la puissance de 180 à 217 chevaux. Le carénage avant était plus agressif, les entrées d'air plus larges et plus arrondies, elle disposait d'un aileron arrière impressionnant mais, selon nous, la version 2018 n'a pas grand-chose à envier à sa devancière. Ni en termes de style, ni en termes de performances, évidemment.

Lire aussi:

 

Galerie: RUF SCR au Salon de Genève 2018