C'est en tout cas ce que rapporte une étude concernant la montée en puissance des voitures électriques.

L'électrification est en ordre de marche. Les constructeurs commencent peu à peu à adapter leur gamme et à modifier leurs infrastructures pour répondre aux nouvelles normes dictées par l'Europe et plus globalement par le monde. Si l'électrification pourrait avoir un effet sur l'environnement, cela pourrait aussi être le cas sur l'emploi, notamment en Allemagne. En effet, comme le révèle une étude de l'institut Frauenhofer pour IG Metall, d'ici 2030, sur les 210'000 postes dédiés à la production de moteurs chez les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs, 100'000 pourraient être amenés à disparaître avec l'arrivée massive des voitures électriques. D'un autre côté, 25'000 emplois seront créés grâce justement à l'avènement de l'électrique.

Lire aussi :

Reste à savoir si les chiffres relatées par cette étude se vérifieront. Effectivement, celle-ci se base sur un scénario avec 25% de voitures électriques et 15% de modèles hybrides en Allemagne d'ici 2030. Même si cette évolution semble globalement conforme aux normes et aux objectifs européens d'ici là, rappelons qu'aujourd'hui, les voitures électriques et hybrides ne constituent qu'entre 1 et 2% du parc automobile d'outre-Rhin.

"Il y aura certains fournisseurs qui ne pourront pas adapter leurs modèles économiques, surtout chez les petites et moyennes entreprises", précise Jörg Hofmann, président de IG Metall. L'étude se penche essentiellement sur la branche consacrée à la fabrication des moteurs. 3990 employés sont nécessaires pour la fabrication d'un million de moteurs essence. Mais pour un moteur électrique, techniquement moins complexe, ce chiffre passe à 1840. Rappelons que le secteur automobile en Allemagne représente environ 800'000 emplois au total.

Source : Journal de l'Automobile