La restauration en a été confiée aux apprentis de l’usine de Dingolfing.

Cette voiture, vous ne la connaissez peut-être pas, pourtant elle renferme une histoire vieille de plus d'un demi siècle. En effet, en 1966, BMW rachète l'entreprise Glas, fabricant de la célèbre Goggomobil, une mini-voiture qui rencontra un franc succès avant que le marché germanique dans sa globalité menace le segment. De ce fait, cela obligea Glas à se rapprocher de BMW pour nouer un partenariat qui se transformera finalement par un rachat simple et définitif. BMW héritera donc de plusieurs modèles à sa gamme, qu'il tentera d'intégrer, sans succès pour la plupart.

BMW 1600 GT Cabriolet
BMW 1600 GT Cabriolet

En réalité, l'intérêt pour BMW était tout autre : récupérer l'usine de Glas située à Dingolfing, à seulement 100 kilomètres de Munich. Il s'agit aujourd'hui de l'une des usines les plus importantes pour la firme allemande. Si la quasi totalité des modèles développés par Glas n'auront pas intégrer le catalogue de BMW, deux modèles ont néanmoins réussi à séduire le constructeur bavarois : la GT et la V8. La GT, devenue BMW 1600 GT, hérite du train arrière, du moteur, de la calandre à double haricot et des feux arrière de la BMW 1600-2. Ce coupé fût produit à seulement 1259 exemplaires entre juin 1967 et août 1968.

BMW 1600 GT Cabriolet
BMW 1600 GT Cabriolet
BMW 1600 GT Cabriolet

Malgré ce faible succès, BMW aura tout de même eu le temps d'envisager le production d'une version cabriolet. En réalité, cela venait directement de la demande de l'importateur américain Max Hoffman, à qui l’on doit notamment les BMW 507, Mercedes 300 SL et autres Alfa Romeo Giulia Spider. Deux prototypes sont alors commandés au carrossier transalpin Frua. Ils seront livrés à l'automne 1967. Malheureusement, l'un d'eux sera détruit lors des essais. L'autre deviendra la propriété d'Herbert Quandt, l'un des principaux actionnaires de chez BMW. Par la suite, le modèle connaîtra plusieurs autres propriétaires, dont un collectionneur privé, toujours en Allemagne, avant de revenir aux mains de BMW.

Revêtue d'une livrée "argent" et dotée d'un intérieur et d'une capote rouge, les apprentis de l'usine de Dingolfing en charge de ce projet ont utilisé certaines pièces d'origine, mais ils ont également dû en reproduire spécifiquement pour ce modèle unique. Suite à cette restauration, l'unique BMW 1600 GT Cabriolet va rejoindre la collection de BMW Group Classic.

Source : BMW Group Classic

'

Galerie: Restauration de l'unique prototype BMW 1600 GT Cabriolet