Dont un essence délivrant 340 ch et 500 Nm de couple.

Petit à petit, Audi élargit la gamme de son nouveau porte-drapeau, le Q8. La marque allemande y ajoute aujourd'hui deux V6 3,0 litres, l'un essence, l'autre diesel. L'un comme l'autre sont dotés d'un système d'hybridation légère en 48 volts et peuvent s'éteindre jusqu'à 40 secondes entre 55 et 160 km/h afin d'économiser quelques centilitres de carburant (jusqu'à 0,7 litre/100 km d'après Audi).

Le V6 3,0 litres essence, qui est désigné par l'appellation "55 TFSI", délivre une puissance de 340 ch et un couple de 500 Nm. Avec lui, le Q8 réalise le 0 à 100 km/h en 5,9 secondes et atteint une vitesse maximale de 250 km/h (limitée électroniquement). Selon les équipements, la consommation moyenne va de 8,9 à 9,1 litres/100 km et les émissions de CO2 oscillent entre 202 et 207 g/km.

Le V6 3,0 litres diesel qui se nommera 45 TDI produit pour sa part une puissance de 213 ch et un couple de 500 Nm. Côté performances, il permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 7,1 secondes et d'atteindre une vitesse maximale de 231 km/h. Selon les équipements, la consommation varie de 6,4 à 6,7 litres et les émissions de C02 atteignent de 169 à 176 g/km.

Dans les deux cas, la boîte automatique à huit rapports figure au programme, tout comme la transmission intégrale. À l'heure où nous écrivons ces lignes, nous ne connaissons pas les tarifs de ces deux versions en France. Rappelons pour terminer que la famille du SUV allemand doit par la suite accueillir deux nouveaux membres dans ses rangs, le déjà redoutable SQ8 et le diabolique RSQ8.

Galerie: Audi Q8 (2018)