Peut-être en croiserez-vous pour ce week-end de la Pentecôte ?

Vous serez extrêmement nombreux à prendre le volant pour ce week-end prolongé de la Pentecôte 2019. Et pour beaucoup, vous croiserez pour la première fois les fameux radars tourelles dont nous vous parlions début avril.

Cette fois-ci ça y est, si quelques-uns d'entre eux étaient déjà déployés en France à titre d'expérimentation, ils commencent peu à peu à peupler les bords de route. Le nouveau cauchemar des automobilistes puisque ces radars de nouvelle génération peuvent détecter différentes infractions, sur plusieurs voies en même temps. Et on ne saura jamais où ils sont vraiment ! Leur arrivée progressive, 400 d'ici la fin de l'année, 1200 d'ici fin 2020, est l'occasion de refaire un point dessus : 

  • Placés à 4 mètres de hauteur, les radars tourelles seront normalement moins faciles à être vandalisés
  • Ils ont une portée de 200 mètres, et peuvent contrôler et flasher 8 voies de circulation en même temps
  • 32 véhicules peuvent être contrôlés en même temps
  • Les radars tourelles peuvent différencier les catégories de véhicules, un camion, une voiture...
  • En plus des excès de vitesse, ils peuvent détecter un défaut de port de ceinture de sécurité, calculer la distance entre deux voitures, traquer les feux rouges non respectés, un dépassement par la droite ou encore détecter l'utilisation du téléphone au volant
  • Sur quatre radars tourelles, trois seront des leurres, un seul aura réellement de quoi flasher. Et régulièrement le vrai radar changera de position.
  • Les radars tourelles s'appellent Mesta Fusion 2 et sont développés par Idemia, une filière de Safran 
  • La carte des radars de la Sécurité Routière ne précise pas où se trouvent ces radars tourelles.
'