Il sera certainement annulé !

Nous vous parlions récemment de la possible annulation, pour le moment pas à l'ordre du jour, du Salon de Genève, à cause de l'épidémie de Coronavirus qui sévit en Asie actuellement. Si un tel scénario concernant le salon helvète est encore au stade de la rumeur, c'est un événement beaucoup plus proche de l'épidémie qui vient d'être repoussé. En effet, le Salon de Pékin ne se tiendra pas comme prévu du 21 au 30 avril, comme l'ont confirmé les organisateurs ce début de semaine.

Officiellement, le salon est pour le moment reporté, et les officiels de l'organisation ont assuré qu'ils annonceraient les nouvelles dates plus tard, puisque l'heure est officiellement au report. Prise pour soutenir la campagne effectuée pour endiguer le virus, cette décision est également là pour "protéger de façon effective la santé et la sécurité des exposants et des visiteurs", comme l'explique l'organisation. 

En réalité, on se demande comment ce salon, qui se tient tous les deux ans en alternance avec Shanghai, pourrait réellement se tenir, car les dates seront forcément décalées de plusieurs mois, le temps d'assurer la sécurité de tous. Tout comme le Grand Prix de Chine de Formule 1 et l'E-Prix de Sanya de Formule E, eux aussi officiellement reportés, il semble compliqué de trouver une place au calendrier plus tard dans l'année pour le Salon de Pékin, qui voit souvent les constructeurs mondiaux présenter plusieurs alternatives à leurs modèles européens, à l'image de la Peugeot 508L l'an dernier.

Outre les événements sportifs, de nombreux salons vont être annulés ou reportés ou purement annulés dans le monde à cause de cette épidémie, et c'est déjà le cas du salon de l'horlogerie qui devait se tenir à Zurich du 30 avril au 5 mai. Le Mobile World Congress, salon high-tech autour du smartphone, devait se tenir à Barcelone la semaine prochaine, du 24 au 27 février, mais a été carrément annulé. Les organisateurs n'ont pas voulu prendre de risques puisque de nombreux acteurs de ce marché sont asiatiques et forcément plus exposés à l'épidémie.