Plus de puissance, certes, mais pas que !

Nous n'avons pas encore pu essayer la nouvelle Volkswagen Golf GTI, mais nous savons maintenant pratiquement tout sur la nouvelle incarnation de la compacte sportive allemande. Après les premières informations fin février, voici en effet de nouvelles données techniques, pour mieux comprendre quelles et combien d'interventions ont été réalisées non seulement sur le plan esthétique, mais aussi mécanique.

Des modifications qui ont rendu la nouvelle Golf GTI plus rapide de 4 secondes que la précédente GTI Performance (toutes deux de 245 ch), du moins selon les mesures effectuées lors des tests sur la piste d'Ehra-Lessien.

En manuel et en automatique

La puissance est restée inchangée par rapport à la génération précédente. Mais sur une voiture de sport, ce qui compte, ce n'est pas seulement la puissance ni même le couple (370 Nm) dont vous disposez, mais aussi la façon dont vous transmettez tout ça au sol. Et la Golf GTI de huitième génération est annoncée en boîte manuelle de série, à 6 rapports. Mais la boîte automatique DSG à 7 vitesses sera aussi proposée en option. La voiture est dotée d'un différentiel avant électronique, afin de ne rien perdre de ce que peut offrir le 2.0 turbo.

 

Le différentiel de la nouvelle Golf GTI travaille en étroite collaboration avec l'ESC (le système de contrôle de la stabilité) qui, pour le plus grand plaisir des puristes, est totalement déconnectable. L'électronique s'occupe de gérer la dynamique du véhicule, dont la tâche consiste précisément à coordonner les interventions et les actions de divers éléments tels que le différentiel avant, le différentiel électronique XDS, les amortisseurs et autres.

 

Autre modification de poids sur cette nouvelle GTI, la rigidité avec désormais des ressorts raffermis de 5 % à l'avant - où un cadre auxiliaire a également été utilisé, ce qui permet d'économiser 3 kg - et de 15 % à l'arrière. Enfin, des changements ont également été apportés à la direction, désormais à rapport variable et - promettent les techniciens de Volkswagen - encore plus précise et communicative.

 

Préparation physique et esthétique

Mais quand on parle de Golf GTI, il ne s'agit pas seulement de "sentir" l'esprit sportif. Comme le veut la tradition, la huitième génération de la voiture de sport compacte adopte également un look plus agressif que les versions normales, sans jamais en faire trop avec des appendices aérodynamiques qui seraient excessifs.

Volkswagen Golf 8
Volkswagen Golf GTI 8

Les modifications concernent principalement l'avant, où apparaissent 5 points LED hexagonaux de chaque côté de la grille, en formant un X. Une caractéristique esthétique qui - du moins en apparence - ne sera pas présente sur la TCR GTI 300. La conception des feux (également disponibles sous la forme de Matrix LED IQ.Light) est restée inchangée, mais sur la GTI, les phares sont reliés par une fine bande de lumière horizontale sur toute la largeur, qui intègre l'inévitable ligne rouge, la marque de fabrique de chaque Golf GTI.

Volkswagen Golf 8
Volkswagen Golf GTI 8

La nouvelle compacte sportive de Wolfsburg se caractérise aussi extérieurement par les nouvelles jantes en alliage, disponibles dans des tailles allant de 17 à 19 pouces, par la présence du spoiler sur le toit et par le double (véritable) échappement avec une sortie de chaque côté.

Volkswagen Golf 8
Volkswagen Golf GTI 8

La couleur rouge revient également dans le cockpit, sur les coutures en cuir du volant - avec un design pratiquement identique à celui de la Golf normale - et sur les sièges sport recouverts de l'omniprésent tissu écossais, ici appelé Scalepaper. L'Innovision Cockpit - le nom donné dans la huitième génération de Golf à ces écrans digitaux de 10 pouces, l'un pour l'instrumentation et l'autre pour l'infodivertissement - est identique pour les deux versions et la GTI offre un éclairage intérieur avec un choix de 30 couleurs différentes en série.