Le Sénat vient d'adopter l'amendement proposé par le gouvernement visant à renouveler la flotte de la police et de la gendarmerie.

Si le législateur incite de plus en plus les particuliers et les entreprises à se tourner vers des voitures jugées plus écologiques, ce dernier compte bien aussi donner l'exemple avec la flotte de véhicules de ses forces de l'ordre. C'est dans ce cadre que le dimanche 19 juillet 2020, le Sénat a adopté un amendement soumis par l’exécutif dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances rectificative pour 2020.

Au total, 75,3 millions d'euros de crédits supplémentaires seront alloués, dès cette année, pour renouveler et verdir la flotte de véhicules de la police nationale et de la gendarmerie nationale. Pour rappel, certains efforts avaient déjà été consentis, notamment du côté de Paris où la ville a renouvelé sa confiance auprès de Volkswagen il y a un peu plus d'un an. Depuis, les policiers de la capitale sont équipés de deux types de voitures électrifiées, des Volkswagen e-Golf, un modèle 100 % électrique, et des Volkswagen Passat GTE, une berline hybride rechargeable.

"Cet effort budgétaire supplémentaire, obtenu par Gérald Darmanin dans le cadre du plan de relance, permettra l’acquisition dès 2020 d’environ 1150 véhicules électriques produits à Flins et à Maubeuge et de 1150 véhicules essence pour remplacer le vieux parc diesel très polluant", précise le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Compte tenu des usines en question, il s'agira de modèles issus de chez Renault. Il est également prévu l’acquisition de plus de 1500 vélos électriques.

"En dépit des efforts budgétaires consentis ces dernières années, le rythme de renouvellement des véhicules a été trop lent entrainant un vieillissement du parc", assure le ministère. Qui dit parc âgé dit frais de maintenance élevés, ce qui se traduit par un taux d’immobilisation croissant.

La flotte de la police et de la gendarmerie nationale se compose de plus de 70'000 véhicules, dont les deux tiers sont des véhicules légers et plus de 50 % fonctionnent au diesel. Le ministère assure également que les économies de carburant seront au rendez-vous grâce à cette opération de verdissement du parc. Selon lui, l'achat de 1150 véhicules électriques permettra une économie annuelle de 1,8 million de litres de carburant, soit environ 2,6 millions d'euros d'économie au total.

Galerie: Volkswagen et la Préfecture de Police de Paris