Le SUV britannique s'offre une motorisation hybride rechargeable et une version Flexfuel (E85).

Après le restylage des Jaguar F-Pace, XF et XE, c'est au tour du plus petit des SUV de la marque de s'offrir une cure de jouvence. Ce restylage arrive trois ans après la sortie du modèle et devrait lui faire le plus grand bien, notamment face à une concurrence qui s'est renouvelée ces dernières années avec un X1 restylé en 2019, la nouvelle génération de Q3 en 2018 et son cousin technique, le Range Rover Evoque, sorti lui aussi il y a deux ans.

Comme pour les autres modèles Jaguar, ce restylage est assez subtil dans l'absolu. On peut noter l'arrivée d'une nouvelle signature lumineuse pour les optiques avant, avec deux "J" superposés contre un seul sur la première phase. Le constructeur britannique a également redessiné les boucliers et les entrées d’air inférieures tandis que le maillage de la calandre évolue aussi légèrement.

Extérieur Jaguar E-Pace (2020)
Extérieur Jaguar E-Pace (2020)

À l'intérieur il y a aussi quelques évolutions avec un nouvel écran tactile de 11,4 poucesJaguar offre aussi la possibilité d’opter pour le rétroviseur caméra et le système de verrouillage et déverrouillage du véhicule sans clé, mais via une montre. La console centrale accueille également un chargeur à induction et un nouveau levier de vitesses.

Jaguar E-Pace (2020) Intérieur
Jaguar E-Pace (2020) Intérieur

Les plus gros changements sont à retrouver sous le capot avec l'arrivée d'une version P300e, un moteur que nous connaissons déjà sur l'Evoque. Cette motorisation combine un bloc trois cylindres 1,5 litre essence de 200 chevaux à un moteur électrique d'environ 109 chevaux. Une batterie d'une capacité de 15 kWh permet de réaliser environ 55 kilomètres sans allumer le moteur thermique en ville. Il faudra être patient pour voir arriver cette version sur nos routes puisqu'elle n'est pas prévue avant le milieu de l'année prochaine.

L'autre nouveauté majeure, c'est l'arrivée d'un moteur Flexfuel, là encore emprunté à l'Evoque. L'E85 est donc compatible avec le moteur essence quatre cylindres de 200 chevaux. Jaguar propose deux diesel de 163 ou 204 chevaux et trois blocs essence de 200, 250 et 300 chevaux. Tous les moteurs reçoivent une micro-hybridation afin d'abaisser leurs émissions de CO2.

Ces blocs peuvent être indexés à une boîte automatique à huit ou neuf rapports, selon les versions et à une transmission intégrale, là aussi selon les versions. Seul le bloc diesel de 163 chevaux peut avoir le droit à la boîte manuelle. Pour s'offrir ce nouveau Jaguar E-Pace, il faudra débourser, au minimum, 39'000 euros, soit 1900 euros de plus que le prix de départ de l'ancienne version.

Galerie: Jaguar E-Pace (2020)