L'une des Audi les plus élégantes, grâce à son allure de fastback, perd ici tout son intérêt avec l'ajout d'une malle arrière.

Le marché chinois est particulièrement friand de SUV, mais aussi de grandes berlines avec une habitabilité généreuse. Si les Audi A3, A4, A6 et A8 offrent plutôt un espace conséquent à bord, certains clients chinois en veulent toujours plus, c'est pourquoi la firme aux anneaux a développé, spécialement pour ce marché, une gamme "L" des véhicules sus-mentionnés.

Ces modèles ont le droit à quelques centimètres de plus grâce à un empattement étiré, de quoi libérer un peu plus d'espace pour les passagers arrière, en plus d'un volume de coffre plus généreux. Si cette formule s'accommode plutôt bien aux berlines traditionnelles, c'est un peu moins le cas lorsque l'exercice est réalisé sur une berline dite "fastback", c'est-à-dire avec une chute de pavillon fuyante et un hayon à l'arrière en lieu et place d'une malle.

Fabriqué spécialement en Chine Audi A7 L
Fabriqué spécialement en Chine Audi A7 L

C'est pourtant ce que vient de présenter Audi en Chine, avec cette étonnante Audi A7 L à l'empattement étiré, mais aussi avec l'intégration d'une malle qui lui fait perdre tout son intérêt de berline fastback. Ainsi, de profil, comme vous pouvez le constater via la photo de la voiture, l'A7 L perd son aspect de "berline coupée" et prend des airs de berlines à trois volumes. 

L'avant reste similaire à une Audi A7 Sportback, avec des traits élancés, une allure dynamique, un vitrage qui remonte à l’arrière et des épaulements marqués au niveau des passages de roues. L'empattement rallongé fait passer la voiture d'une longueur de 4,97 mètres à 5,08 mètres, ce qui place cette A7 L légèrement au-dessus d'une A6 L qui mesure quant à elle 5,02 mètres. Malgré l'ajout de cette malle, l'identité visuelle de l'A7 est préservée avec les optiques reliées par un bandeau, et la ligne de coffre qui les surplombe en forme de becquet aérodynamique.

Essai Audi A7 Sportback 2018
L'Audi A7 Sportback, sans malle, mais avec une ligne de pavillon fuyante et un hayon.

Techniquement parlant, cette Audi A7 L est évidemment similaire à la version Sportback, avec la présence des mêmes motorisations, à savoir des quatre cylindres TSI et des V6 3,0 litres TFSI. Plus tard, des versions hybrides rechargeables seront également proposées au catalogue. Ce modèle sera le premier véhicule Audi produit par la deuxième coentreprise du constructeur en Chine avec SAIC à Anting.

Galerie: Audi A7 L (2021)