Le moteur quatre cylindres 1,6 litre PureTech de 180 et 225 chevaux n'est plus disponible au catalogue des deux modèles.

Comme vous n'êtes pas sans le savoir, les normes environnementales sont de plus en plus strictes, et les motorisations 100 % thermiques vivent, peut-être, leurs dernières années. Les motorisations les plus touchées sont évidemment les essences, et notamment les plus puissants d'entre eux, comme c'est le cas du quatre cylindres 1,6 PureTech, qui n'est pourtant pas un foudre de guerre, mais qui n'est pas forcément le plus efficient.

Ce moteur, que nous retrouvons notamment chez Peugeot, Citroën ou encore DS, n'a pas eu une vie facile. Pour rappel, avant sa nouvelle appellation PureTech, il s'agissait du fameux THP, un moteur issu d'une collaboration entre le groupe PSA et BMW. Ce bloc a eu de nombreux problèmes de fiabilité, notamment au niveau de la pompe d'injection ou encore de sa chaîne de distribution. Aujourd'hui, ce moteur a été largement fiabilisé, ses derniers problèmes connus remontant à 2019 et des soucis de boîtier papillon, un problème d'ailleurs pris en charge hors garantie.

Les Peugeot 3008 et 508 disposant de ce moteur ont été relativement épargnées par ces problèmes, et ils le seront encore plus désormais puisque le quatre cylindres 1,6 litre PureTech de 180 et 225 chevaux disparaît du catalogue de ces deux modèles. Le PureTech suit donc les traces de son homologue diesel, le quatre cylindres 2,0 litres BlueHDI qui a quitté le catalogue quelques mois plus tôt. Peugeot ne propose donc plus que des petites cylindrées en thermique, avec un quatre cylindres 1,5 litre BlueHDI de 130 chevaux en diesel et le trois cylindres 1,2 litre PureTech de 130 chevaux pour l'essence.

Essai Peugeot 3008 HYbrid (2020)
Le Peugeot 3008, ici dans sa version hybride rechargeable de 225 chevaux.

Néanmoins, il reste tout de même des motorisations plus puissantes pour nos deux protagonistes, puisque les 508 et 3008 sont proposées avec des moteurs hybrides rechargeables qui associent, justement, le 1,6 litre PureTech, avec un ou deux moteurs électriques. Il existe plusieurs variantes hybrides rechargeables pour le 3008, à savoir une version forte de 225 chevaux avec deux roues motrices et une autre de 300 chevaux en 4x4. La 508 dispose aussi de la version PHEV de 225 chevaux, mais aussi d'une puissante variante de 360 chevaux pour la variante Peugeot Sport Engineered (PSE).

Grâce à leurs émissions de CO2 particulièrement basses, ces versions électrifiées sont celles qui aident le mieux la marque à tenir l'objectif de 95 g/km de CO2 fixé par l'Union européenne. Cela a notamment convaincu Peugeot de supprimer les alternatives thermiques qui, dans tous les cas, fiscalement, commençaient à devenir peu intéressantes. Le 1,6 litre PureTech poursuivra sa carrière dans une nouvelle version dédiée à l'hybride rechargeable à partir de 2023.