Le premier exemplaire de la Chevrolet Corvette Z06 Cabriolet a été vendu aux enchères par Barrett-Jackson à Palm Beach, en Floride. Les enchères ont grimpé en seulement quelques minutes jusqu'à atteindre le million d'euros

Elle a été remportée par un certain Rick Hendrick, président et PDG d'Hendrick Automotive Group. L'homme est aussi à la tête d'Hendrick Motorsports, qui a remporté 14 fois la Coupe NASCAR. Il est intéressant de noter que cette enchère ne porte pas sur un modèle en particulier, puisque la voiture n'a même pas encore été produite. Elle ouvre simplement le droit à Rick d'acquérir le premier exemplaire de la sportive américaine dans sa version Z06, de telle sorte que Rick Hendrick peut tout de même configurer son véhicule avant de le recevoir et de l'ajouter à sa collection.  

Première Chevrolet Corvette Z06 Cabriolet
Première Chevrolet Corvette Z06 Cabriolet

Le million de dollars ne sera pas encaissé par le constructeur, mais par l'organisation américaine Thurgood Marshall College Fund qui soutient près de 300 000 étudiants. Les recettes de cette vente s'ajoutent à la précédente, où une Corvette Z06 70e anniversaire avait été vendue à 4,6 millions de dollars.   

Première Chevrolet Corvette Z06 Cabriolet

Pour rappel, la Chevrolet Corvette Z06 est motorisée par un moteur atmosphérique. Il s'agit d'un V8 de 5,5 litres produisant une puissance respectable de 680 ch. Il est associé à une boîte automatique à double embrayage Tremec à 8 rapports qui transmet la puissance exclusivement aux roues arrière.

"La course est la raison pour laquelle la Z06 a été développée en 1963, et elle continue à soutenir le développement des modèles de route qui les rendent meilleurs sur la route et sur la piste", a déclaré Tadge Juechter, ingénieur en chef exécutif de Corvette. "Cela signifie également que nous avons testé la Z06 sur les meilleurs circuits du monde, du Circuit of the Americas, ici aux États-Unis, au circuit de Nürburgring, en Allemagne".

Hélas, Chevrolet a dû interrompre la production de la Corvette en raison d'une pénurie de pièces. Le constructeur américain n'a toutefois jamais spécifié quelles pièces étaient en rupture de stock. Il est donc devenu difficile de s'offrir la supercar américaine qui est également commercialisée sur le vieux continent.