L'usine Renault de Douai, qui produit la nouvelle Mégane E-Tech, version électrique de la berline qui sera commercialisée à partir de mai, sera à l'arrêt du 14 au 25 avril en raison d'un manque de composants électroniques, a indiqué le constructeur mardi.

Cette fermeture n'aura pas d'impact sur les premières livraisons de véhicules prévues en mai en France et en juin ailleurs, a précisé à l'AFP la direction de Renault, confirmant une information de la Voix du Nord.

Les 2 300 salariés du site, qui produit également des Espace et des Scénic, seront placés en chômage partiel, selon la même source.

Cette interruption vise à éviter des à-coups dans la production en raison de la pénurie de semi-conducteurs, qui touche l'industrie automobile depuis un an, selon Renault, en raison des perturbations liées à la pandémie dans l'industrie notamment en Asie.

Déjà en mars, Renault avait dû mettre à l'arrêt deux usines françaises, faute de puces électroniques, mais aussi de pièces venant d'Ukraine.

Les 2 700 salariés de l'usine de Batilly (Meurthe-et-Moselle) s'étaient arrêtés une semaine, et les 3 300 salariés de Cléon (Seine-Maritime) durant trois jours. (avec AFP)

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!