Les constructeurs automobiles semblent bien décidés à faire des véhicules électriques à batterie une réalité. Les entreprises investissent des milliards d'euros dans la révolution électrique, tandis que les gouvernements facilitent l'innovation par des subventions, des allègements fiscaux et l'interdiction des moteurs à combustion.

Malgré tout, l'hydrogène suscite toujours un vif intérêt, et AVL a dévoilé un nouveau prototype de moteur de course à combustion d'hydrogène d'une puissance de 410 chevaux.

AVL affirme que son nouveau concept de moteur, issu de sa division sport automobile, bannit l'idée que la combustion de l'hydrogène offre de faibles performances et une combustion pauvre. Son moteur de 2,0 litres est doté d'un système d'injection qui introduit de l'eau dans l'air d'admission du moteur. Cette configuration élimine les allumages prématurés indésirables et assure une combustion stœchiométrique, c'est-à-dire que le moteur brûle complètement le carburant - plus de combustion pauvre.

Galerie: Concept de moteur à combustion d'hydrogène 2,0 litres turbocompressé AVL

L'entreprise a annoncé fin 2022 qu'elle développait le moteur. L'objectif était d'obtenir une puissance de 402 chevaux (300 kilowatts) et un couple de 500 newtons-mètres. Le moteur a atteint ces chiffres, avec 410 ch et 498.94 nm de couple sur un banc d'essai modifié. Il a atteint sa puissance et son couple maximum à 6 500 tr/min et à 3 000-4 000 tr/min.

AVL a développé le premier moteur de course sous son propre nom en coopération avec HUMDA Lab, une organisation hongroise à but non lucratif spécialisée dans la recherche en sport automobile. L'entreprise a effectué des simulations détaillées avant de placer un moteur sur un banc d'essai. Maintenant que cette étape est franchie, la prochaine étape pour AVL consiste à monter le moteur dans une voiture et à se lancer sur la piste de course pour continuer à tester la viabilité de la technologie.

L'entreprise ne sera pas seule pour évaluer le moteur. Deux buggys équipés de moteurs à combustion d'hydrogène seront présentés au Japan Mobility Show à la fin du mois. L'un est signé Yamaha, tandis que l'autre est le fruit d'une collaboration entre Toyota, Honda, Suzuki et Kawasaki. Toyota a également créé des prototypes de GR Yaris et GR Corolla fonctionnant à l'hydrogène, que l'entreprise teste déjà sur circuit.