La Mazda MX-5 est peut-être la voiture idéale, mais il arrive que l'on veuille un peu plus de puissance. L'induction forcée est l'un des moyens d'y parvenir, et une nouvelle vidéo de Drag race montre comment ces différentes améliorations peuvent affecter les performances en ligne droite de la MX-5 de troisième génération.

La vidéo montre une MX-5 suralimentée face à une MX-5 équipée d'un turbocompresseur et une autre équipée de boîtier papillon indépendant. Une MX-5 de série participe également à la course, mais elle sert plutôt de contrôle et n'entre pas vraiment en compétition avec ses homologues réglés. Son moteur quatre cylindres de 2,0 litres atmosphérique développe 160 chevaux et 188 Nm de couple, ce qui n'est pas énorme aujourd'hui.

Le compresseur de suralimentation domine le 400 mètres

Le roadster Mazda équipé de la suralimentation de phase 1 développe 248 ch et 289 Nm de couple. Le roadster le plus puissant est le roadster turbocompressé, avec 262 ch et 306 Nm de couple. L'autre MX-5 est équipée d'un moteur de 2,5 litres plus puissant, avec des arbres à cames améliorés et un boîtier papillon indépendant. Il développe 240 ch et 285 Nm de couple. BRR a mis au point les trois voitures, qui ont bénéficié d'une série d'améliorations au niveau de la suspension et des freins.

La MX-5 suralimentée a effectué le 400 mètres le plus rapidement. Elle a terminé en 13,7 secondes. Le roadster turbocompressé a terminé en 14,5 secondes et la MX-5 équipée de boîtier papillon indépendant s'est classée troisième avec un temps de 14,9 secondes. La voiture de série a réalisé un temps de 16,2 secondes.

Le turbocompresseur meilleur sur le 800 mètres

Le 800 mètres a donné lieu à des performances différentes, la variante turbocompressée terminant première dans les deux courses. La voiture suralimentée s'est classée deuxième et le modèle de base a terminé dernier.

Mazda a proposé la troisième génération de MX-5 NC de 2005 à 2015. Le constructeur a récemment mis à jour la ND de quatrième génération au Japon, en dotant le roadster de nouveaux feux, d'un différentiel à glissement limité et d'un nouvel écran d'infodivertissement. La MX-5 NC ne devrait pas quitter la gamme de Mazda de sitôt, car le constructeur a promis qu'elle "ne mourra jamais". Mais elle sera probablement électrique.

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!