Les débuts au Mondial de l'Automobile de Paris, en octobre 1992, n'auraient pas pu être plus spectaculaires : lorsque Renault a retiré le tissu de protection de la nouvelle Twingo, un murmure a parcouru la foule avant que les flashs ne commencent. Le monde n'avait jamais rien vu de pareil : une petite voiture au concept de monospace futuriste, qui rompait radicalement avec les formes traditionnelles de ce segment et de la marque.

Malgré son extérieur mignon, la Twingo était une révolution qui a redéfini sa catégorie. Elle s’est, en plus, avérée fiable au quotidien et elle a été constamment perfectionnée au fil du temps.

Renault Twingo (1993-2005)

Même les présidents se l’arrache

La Twingo, dont le nom est un mélange de Twist, Swing et de Tango, arrive sur le marché au début de l’année 1993. Au total, environ 2,42 millions d’unités sont sorties des chaînes de montage. L'histoire de Renault Twingo est émaillée d'anecdotes : ce modèle était le cadeau d'adieu du Parti socialiste au président français sortant, François Mitterrand, en 1995. Il avait le choix entre une Twingo bleue et une Twingo rouge. Mitterrand, en vrai socialiste, a choisi le modèle rouge.

Renault Twingo (1993-2005)

La forme distinctive de la petite voiture trouve ses origines dans le prototype Matra P41, dans la Renault Vesta II et la Beskid 106 de Pologne. Les traits de la première génération de Twingo formaient une face avant conviviale avec trois entrées d'air dans le capot. Avec son concept astucieux, notamment au niveau de l’espace, la Twingo s'inscrit dans la tradition de la Renault 4, dont elle a hérité avec le dernier Kangoo

Renault Twingo (1993-2005)

Pas si véloce ?

Renault a accompagné le lancement sur le marché de la Twingo d'une publicité populaire en 1993. Cependant, la petite voiture n’était pas aussi rapide que le fut sa commercialisation : sous le capot se trouvait un moteur essence 1,3 litre de seulement 54 ch, déjà utilisé dans la Renault 5 en 1993. À partir de mai 1996, un moteur moderne de 1,2 litre, développant jusqu'à 75 ch, est apparu.

Renault Twingo (1993-2005)

La recette du succès de la première Twingo réside dans le mélange ingénieux de charme juvénile et de polyvalence unique. Avec seulement 3,43 mètres de long, la petite voiture offrait beaucoup d'espace (malgré des sièges trop courts). Un des points forts était la banquette arrière, qui pouvait être déplacée de 170 millimètres dans le sens de la longueur. 

Renault Twingo (1993-2005)

Selon l'utilisation prévue, il y avait un espace pour les jambes, généreux, à l'arrière ou jusqu'à 261 litres d'espace de chargement disponible. L'espace supérieur à la moyenne a été rendu possible par la combinaison d'un empattement long (2,34 mètres), d'une largeur impressionnante (1,63 mètres) et d'une hauteur assez basse (1,42 mètres).

Renault Twingo (1993-2005)

Des améliorations au fil du temps

La liste des équipements de la première Twingo, en 1993, était plutôt simple avec seulement deux éléments en plus : la climatisation et un toit pliant.

La première variante "supérieure" contenait enfin d’autres personnalisations comme l’intérieur en cuir, qui était autrement réservés à des véhicules beaucoup plus gros, et même une radio de navigation disponible sur demande.

Renault Twingo (1993-2005)

Renault a également amélioré la Twingo, à plusieurs reprises, au cours de ses 15 ans de vie, avec par exemple Quickshift-5, la transmission manuelle automatisée innovante qui rendait inutile la pédale d'embrayage. Deux airbags frontaux et deux latéraux ont été ajoutés plus tard. À l'été 1998, la Twingo fait l'objet d'un lifting complet avec la Phase II qui comprenait des pare-chocs avant et arrière peints et modifiés, une nouvelle planche de bord à l'intérieur et quelques modifications techniques.

Renault Twingo (1993-2005)

Une version de luxe appelée "Initiale" avec des sièges en cuir, la climatisation et un système de navigation en option a été introduite en 1999. Fin 2000, la Twingo a fait l'objet d'une modernisation approfondie (technologies de sécurité, freins, moteur) avec la Phase III. À l'automne 2004, la Twingo bénéficie d'un nouveau léger lifting avec la Phase IV, reconnaissable au losange de Renault sur le hayon.

Renault Twingo (1993-2005)

En août 2004, le moteur D7F à 8 soupapes a été remplacé par le D4F 708 à 16 soupapes. Les performances du moteur d'entrée de gamme sont restées inchangées à 44 kW (60 ch). Ce n'est qu'en mars 2007 que Renault présente la deuxième génération de la Twingo. Cependant, elle a perdu une grande partie de son charme d’origine et fut souvent critiquée.

Renault Twingo (1993-2005)

Certains fans ont cependant pu donner vie à des versions surpuissantes de la Twingo. Parmi elles, on trouve un exemplaire avec une turbine d'avion, de 2 200 ch ou encore une variante avec un V8 de 3,5 litres, de Land Rover.

Galerie: Renault Twingo (1993-2005)

 

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!