L'énorme succès de Maserati avec la MC12 GT1 il y a plus de dix ans signifie que cette nouvelle génération de Maserati allait être attendue avec impatience.

Basée sur la MC20, la nouvelle Maserati GT2 a fait ses débuts en compétition au Paul Ricard lors de la dernière manche des GT2 European Series de 2023, le mois dernier et a d'entrée obtenue la pole position. La machine pilotée par LP Racing a terminé deuxième avec Leonardo Gorini et Luca Pirri au volant.

Motorsport.com était présent lors du lancement de la voiture en début d'année. Voici ce que nous avons découvert.

Le châssis

La MC20 à moteur central lancée en 2020 est basée autour d'une monocoque en composite carbone, ce qui rend la Maserati GT2 unique parmi les voitures OEM développées pour une catégorie annoncée en juillet 2018 et qui a finalement démarré avec le lancement de la série européenne GT2 en 2021.

Parmi ses concurrentes, seule la KTM X-Bow GT2 développée par Reiter Engineering est dotée d'un châssis en carbone. Cela en fait "le point de départ parfait pour une voiture de course", selon Nicola Scimeca, patron de l'Ycom, partenaire technique de Maserati sur le projet GT2.

maserati-gt2

Nicola Scimeca est bien connu du constructeur italien de voitures de sport : il était chef d'équipe du châssis de la Maserati MC12 GT1 lancée en 2004 lors d'un passage chez Dallara Autombili. Basée à Parme, dans le nord de l'Italie, la société a été choisie pour ce partenariat, selon Vincent Biard, chef de projet chez Maserati pour la GT2, pour "sa grande expérience des composites".

Le CV d'Ycom dans le domaine des voitures de sport indique que l'entreprise a travaillé sur les structures des prototypes LMP1 et P2 pour Audi, ORECA et Ligier. L'entreprise a également développé l'éphémère Lotus Evora GTE qui a participé aux 24 heures du Mans en 2011. Le travail de simulation a été effectué en interne par le constructeur italien sur ce que Biard décrit comme un "simulateur dynamique de pointe" au Maserati Innovation Lab.

Le moteur et la boîte de vitesses

Maserati a été chargé du développement de la version de course du moteur V6 biturbo de trois litres à 90 degrés de la MC20, baptisé Nettuno. Il conserve la capacité du moteur de la voiture de route et la technologie de la double combustion, Biard le décrivant comme une "évolution" du moteur standard.

Ce qui change le plus, c'est le calculateur qui remplace l'électronique du moteur standard et offre cinq modes de conduite différents ; il s'agit d'une version entièrement dédiée à la course. Le système d'échappement a également été revu.

Maserati annonce la même puissance de 621 ch pour la GT2 que pour la voiture de route, bien qu'elle varie à la hausse et à la baisse en fonction du système d'équilibre des performances qui est au cœur de la classe GT2. Les moteurs de course sont construits sur la même ligne de production que ceux de la voiture de route.

"Notre travail a consisté à améliorer les performances aérodynamiques et le refroidissement afin de produire une voiture qui reste reconnaissable en tant que Maserati" Pablo German D'Agostino

La boîte de vitesses de route de la GT2 standard, une boîte Tremec à huit rapports, est remplacée par une boîte de vitesses de course à six rapports. Elle est fournie par la société allemande Hoer Technologie.

Le cockpit

L'intérieur de la première voiture de course GT de Maserati depuis la MC12 basée sur la Ferrari Enzo est, selon Scimeca, "une pure voiture de course" dotée d'un arceau de sécurité à six points homologué par la FIA conformément au règlement GT2. Elle est dotée de tous les équipements nécessaires, y compris un pédalier réglable et un tableau de bord de course.

Il y a de la place pour un deuxième siège à des fins d'entraînement, ce qui est essentiel dans une voiture conçue pour les clients et qui sera principalement pilotée par des pilotes amateurs. La climatisation a été conservée, mais sous une forme modifiée.

maserati-gt2-3

La suspension

La suspension est composée de doubles triangles développés par Ycom, tandis que la voiture de route a une disposition similaire à l'avant et un arrangement multibras à l'arrière. La conception de la suspension est libre en GT2 car il s'agit d'une formule BoP. Les voies avant et arrière ont été légèrement augmentées par rapport à la MC20. Maserati n'a pas révélé de combien, mais la largeur totale de la GT2 a augmenté de 64 mm par rapport à la voiture de route.

maserati-gt2-4

La carrosserie

Tous les panneaux de la GT2 sont nouveaux et en carbone composite ; seuls certains panneaux, dont les portes à ouverture papillon, sont en carbone sur la voiture de route. Les carrosseries avant et arrière diffèrent de celles de la voiture de route pour des raisons d'efficacité aérodynamique et d'amélioration du refroidissement, mais la voiture devait conserver l'aspect d'une Maserati. Les trois sorties d'air sur le capot sont purement Maserati, une marque connue sous le nom du Trident en raison de son insigne, qui aime faire les choses par multiple de trois, comme les roues à neuf rayons.

"Notre travail consistait à conserver l'âme de la voiture", explique Pablo German D'Agostino, responsable du design extérieur chez Maserati Centro Stile. "Notre travail a consisté à améliorer les performances aérodynamiques et le refroidissement afin de produire une voiture qui reste reconnaissable en tant que Maserati. Nous aimons dire que les parties inférieures de la carrosserie sont conçues pour l'environnement de course et que les parties supérieures sont sculptées".

Biard souligne qu'il était également important que la GT2 soit "clairement identifiable comme une voiture de piste". Mission accomplie ? Dites-nous en commentaire !

Galerie: Maserati MC20 banc d'essai

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!