En 2022, Bugatti a finalement coupé le toit de la Chiron pour créer la Mistral. Cet hypercar à toit ouvert est limité à 99 exemplaires, dont les premiers seront livrés cette année. Si vous ne faites pas partie des premiers acheteurs, c'est l'occasion d'en acquérir une. Mais cela vous coûtera cher, très cher !

Alors que les premiers acheteurs ont accepté de payer la coquette somme d'environ 5 millions d'euros plus les taxes, l'annonce présente sur Mobile.de est nettement plus chère. Elle est proposée au prix de 8 539 900 euros.

2024 Bugatti Mistral

Bien qu'il s'agisse incontestablement d'une beauté onéreuse, le Mistral pourrait devenir un objet de collection. Non seulement en raison de sa rareté, mais aussi parce qu'il s'agit du tout dernier modèle de Molsheim équipé du moteur W16. Un acheteur potentiel justifiera probablement le prix exorbitant demandé en espérant que la valeur de la voiture augmente avec le temps. Comme il s'agit en fait d'acheter un créneau de construction, la voiture n'a pas encore été construite. L'annonce mentionne qu'elle sera disponible dans quatre mois.

La Mistral, qui fait suite à la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse, n'est pas un cabriolet puisqu'elle n'a pas de toit du tout. Enfin, oui et non. Il semble qu'elle soit équipée d'une capote temporaire en tissu. Un prototype a été aperçu il y a quelques semaines avec un habitacle fermé, mais toutes les images officielles montrent la voiture sans toit.

 

Bugatti souhaite que la dernière version de la W16 devienne le roadster le plus rapide du monde. Sa devancière a atteint 408,84 km/h en 2013, mais la nouvelle Hypercar, qui dispose d'une garde au toit infinie, devrait être encore plus rapide puisqu'elle développe près de 400 ch de plus. La Mistral utilise le même moteur quadruple turbo de 8,0 litres que la Chiron Super Sport 300+, développant une puissance colossale de 1 577 chevaux.

La Mistral et la Bolide, réservées aux circuits, sont les derniers modèles Bugatti de l'ère W16, mais une nouvelle Hypercar se profile à l'horizon. On ne sait pas encore ce qui la propulsera, mais nous sommes heureux de savoir que la marque française n'abandonne pas encore les moteurs à combustion.