Chez Seat, les années 2000 ont été celles d'un design original. La troisième génération de la Toledo a également reçu un look qui n'a pas fait l'unanimité. Avec ses 4,47 mètres, elle était à peine plus longue que le modèle précédent, mais nettement plus haute (1,57 mètre).

Il était difficile de distinguer la Seat Toledo III de la Leon de l'époque, surtout de face. A cela s'ajoutait l'Altea, conçue comme un monospace compact. Mais ses dimensions étaient très proches de celles de la Toledo.

2004 Seat Toledo

La Toledo doit son nom à la ville du même nom dans le centre de l'Espagne. Elle se trouve à environ 65 kilomètres au sud-ouest de Madrid, la capitale, dans la région autonome de Castille-La Manche, et est également la capitale de la province de Tolède.

La troisième génération de la Toledo (5P) était basée sur une nouvelle tendance lancée par Renault avec la Vel Satis, Fiat avec la Croma II et Opel avec la Signum, visant à donner à leurs berlines une sorte de caractère de monospace, mais cela n'a pas eu beaucoup de succès.

Seat Tango Concept (2001)

Concept Seat Tango (2001)

À l'origine, la nouvelle génération de Seat Toledo devait suivre les lignes des générations précédentes, car elle devait se baser sur l'optique du prototype Tango, tout en reprenant certaines caractéristiques au format berline. En raison de la demande et du caractère à la mode du nouveau concept, il a finalement été décidé de prendre un risque et de développer le modèle en combinant une berline et un MPV cinq places sur la base de la Seat Altea.

Les deux modèles ont été conçus par Walter de Silva sur la plate-forme "A5" (PQ35) de la VW Golf V, de la deuxième génération de l'Audi A3 et de la Skoda Octavia, ainsi que des monospaces Golf Plus et Touran de Volkswagen.

En plus des débuts de ce nouveau concept Toledo, plusieurs études d'un nouveau système de hayon appelé "Twin Door" ont été étudiées. Dans ce cas, le hayon pouvait s'ouvrir en tant que couvercle court ou en tant que hayon complet. Cependant, cette idée n'a été produite en série que sur la Skoda Superb II de 2008. La Toledo a finalement été dotée d'un hayon qui cachait un coffre de 500 litres et pouvait être porté à 1 440 litres lorsque les sièges étaient rabattus.

Seat Toledo III (2004-2009)
Seat Toledo III (2004-2009)

La Seat Toledo III a été présentée en tant que prototype proche de la série au Salon de l'automobile de Madrid 2004, suivi du modèle de série au Salon de l'automobile de Paris 2004, qui a été lancé sur le marché en novembre de la même année.

Les différences avec l'Altea se limitent à l'arrière. L'arrière de cette dernière a des montants inversés et une lunette arrière en deux parties. Le changement d'apparence était si radical par rapport à la Toledo précédente que l'acceptation par le public a été faible. De plus, l'Altea était également proposée dans une variante plus longue, dans un format plus traditionnel, qui, selon les rumeurs, était une version break de la Toledo, appelée dans ce cas "Altea XL", avant d'être lancée sur le marché.

Entre la Leon et l'Altea, la Seat Toledo III a été broyée, sans compter son design polarisant. Seat n'a proposé la Toledo III que pendant cinq ans, entre 2004 et 2009. L'arrière, en particulier, était très imposant pour les observateurs.

Seat Toledo III (2004-2009)
Seat Toledo III (2004-2009)

Nous écrivions en 2005 dans un rapport de conduite :

"Ceux qui se souviennent des anciens modèles à hayon de la Seat Toledo ne reconnaîtront pas la nouvelle. C'est une voiture familiale racée et haute, dont la forme est plus proche de celle d'un monospace que de celle d'une berline. C'est surtout l'arrière qui échauffe les esprits : la vitre panoramique des années cinquante et la marche muette dans le volet divisent les opinions sur la partie arrière".

En fonction du marché concerné, l'offre de moteurs de la Seat Toledo III commençait à 86 ch pour une cylindrée de 1,4 litre ou un 1,6 litre de 102 ch. Les diesels allaient de 105 à 170 ch. La Seat Toledo III la plus puissante était animée par un 2.0 TSI de 200 ch.

Seat Toledo III (2004-2009)

Avec des tons gris sur gris et un look plastique pour les encadrements des instruments, le tableau de bord ne faisait pas partie des plus jolis, mais compensait ce défaut par une bonne fonctionnalité.

En 2005, la Toledo 2.0 TDI était vraiment sportive et agile. Le châssis était suffisamment confortable pour convenir à une voiture familiale et suffisamment ferme pour passer les passages d'autoroute sans encombre. Même les virages pris de manière sportif ne faisaient que peu vaciller la Toledo. À l'époque, la Seat Toledo 2.0 TDI DSG coûtait 25 090 euros en Suisse dans la ligne d'équipement Stylance.

En juin 2008, Seat a annoncé que sa nouvelle voiture du segment D, qui utilisait la plate-forme de l'Audi A4 de troisième génération, s'appellerait Seat Exeo, excluant ainsi la possibilité qu'elle devienne la Seat Bolero ou la quatrième génération de la Toledo.

La production de la Seat Toledo III s'est terminée en septembre 2009, après quoi il y a eu une pause de trois ans pour la Toledo. Mais une nouvelle génération était en cours de développement et a été lancée sur le marché en octobre 2012. Cette Seat Toledo IV était en grande partie identique à la Skoda Rapid.