Du 19 au 21 avril, le Salon Auto Moto de Turin a attiré environ 22 000 passionnés et professionnels au Lingotto Fiere, un lieu "excitant" par définition qui, lorsqu'il est appelé à exposer des événements automobiles, brille encore plus que d'habitude avec un enthousiasme qui se reflète également dans les mots de Gabor Ganczer, le CEO GL Events Italia :

"Nous sommes très fiers des résultats et nous travaillerons pour que l'événement grandisse encore davantage, pour en faire une référence au niveau national". 

Voitures et cinéma

Une file de voitures dédiées au cinéma a accueilli les visiteurs dans le Pavillon 3. De plus, grâce au projet Cult - Cars&Movies, les personnes qui ont répondu présent à l'événement n'ont pas été déçues.

Pour leur prestige, les plus admirées étaient certainement la Lancia 037 de 1984 de la Fondation Gino Macaluso et protagoniste de "Race for Glory", la Pontiac Firebird Trans Am de "Supercar" et la Jaguar E-Type du film "Diabolik". une voiture "acclamée" à l'époque par Enzo Ferrari lui-même.  

Dans la structure spectaculaire de l'Ovale, l'exposition de particuliers, de commerçants et de marques liées au monde du Tuning, JDM et American Muscle Cars a attiré l'attention du public de l'AMTS, l'un des moments les plus attendus étant la cérémonie de remise des prix du Concours "be be ETTer" organisé dans l'après-midi du dimanche 21 avril, lorsque les juges et les experts du secteur, tels que Sven Schultz, Julien Boyer et Lazlo Szoke, ont élu le vainqueur du concours, remporté par Dickers Automotive Restomod.

ASI est Turin 

Voici ce qu'a commenté Alberto Scuro, président d'ASI, qui a exposé une sélection de véritables voitures exceptionnelles, à la fin de ce salon :

"Les événements comme AMTS sont importants, car ils parviennent à rapprocher les jeunes de cette passion et de cette culture. Pour cette raison, nous confirmons notre disponibilité à soutenir l'événement également pour les prochaines éditions".

Au stand de l'ASI étaient présents 17 modèles provenant des collections des Clubs Fédérés du Piémont et de la Vallée d'Aoste : de la Temperino CS "turinoise" de 1913 à la Lancia Delta Integrale de 1992, en passant par les plus représentatives. Des origines aux années 1930 (Type 1 de 1909, Type 0 de 1922, 507 de 1927, 508 Sport de 1934), puis les Ferrari conçues par Pininfarina en mémoire de Paolo Pininfarina.

Galerie: Salon Auto Moto de Turin 2024