Selon Motorsport.com, la firme italienne aurait déjà entamé les travaux d'étude d'une version GTE de la Huracan.

Lamborghini rejoindra-t-elle sa rivale Ferrari, et autres Ford, Aston Martin ou Porsche au départ des 24 Heures du Mans ? C'est ce que semblent en tous cas indiquer certaines sources en Italie auprès du site Motorsport.com, qui rapportent que la société Dallara serait déjà en phase de collaboration avec les techniciens de Sant'Agata Bolognese pour concevoir une Huracan répondant aux spécifications de la réglementation GTE, afin d'engager un programme officiel en WEC en 2018, programme qui inclurait les 24 Heures du Mans.

A lire aussi : La Lamborghini Huracan Avia lancée officiellement à Hong Kong

Cette décision de conduire un programme officiel en Championnat du monde d'endurance surviendrait peu de temps après la nomination de Stefano Domenicali, l'ancien team principal de Ferrari F1, au poste de PDG de Lamborghini.

Propriété du groupe Volkswagen depuis 1998, Lamborghini a effectué son retour à la compétition internationale il y a une dizaine d'années, en lançant la version GT3 de la Huracan par le biais de ses équipes clientes sur diverses séries comme les Blancpain GT Series, mais également en championnat IMSA américain, dans la classe GTD.

Parallèlement, une série monotype Super Trofeo est disputée en Europe depuis plusieurs années, un championnat décliné depuis en Asie et en Amérique du Nord, et qui sert également de cadre au Young Driver Programme de la marque italienne.

On se souvient que Lamborghini avait lancé sa propre écurie de Formule 1, la Modena Team, lors de la saison 1991 avec Mauro Forghieri aux manettes, le constructeur italien développant alors son propre châssis (le Lamborghini 291) en plus de son moteur V12. Un moteur qui avait par ailleurs équipé plusieurs équipes de Formule 1 aux débuts des années 90, comme Larousse, Ligier et Minardi.

L'équipe McLaren avait elle-même envisagé de s'équiper du V12 Lamborghini pour la saison 1994, Ayrton Senna ayant même mené des essais prometteurs sur une MP4/8 dotée du moteur italien en septembre de cette même année, avant que Ron Dennis ne décide de s'orienter vers Peugeot pour la fourniture moteur de l'écurie anglaise, ce qui précipita le départ de Senna chez Williams en fin d'année.

2017 Lamborghini Huracan Superleggera spy shots