Le félin rugit en silence !

Alors que les segmentations des gammes sont bouchées et ultra-fractionnées chez les constructeurs, même si de nouvelles niches apparaissent régulièrement (et disparaissent parfois tout aussi vite), tout reste à faire du côté de l’électrique. Une nouvelle manne pour le monde automobile et dans laquelle les constructeurs se lancent à corps perdus.

Tesla a pavé la voie. Aux outsiders désormais de faire entendre leurs voix et de s’imposer le plus rapidement possible. Dans cette course aux "zéros émissions", Jaguar fait partie des "nouveaux pionniers". Non pas que l’électrique fasse partie de l’ADN de la marque. Mais la firme de Coventry se voit très bien lâcher progressivement ses 6 en lignes et autres V12 qui ont fait sa renommée, pour du 100 % électrique. Même la Type E s’est vu greffer des batteries ! Pour l’heure, outre une participation en Formule E, c’est le premier modèle 100 % électrique de la gamme qui nous intéresse. Le Jaguar I-Pace, un SUV qui promet un design agressif, des performances de Tesla et une autonomie de plus de 450 km. Nous avons pu le tester pendant quelques jours !

Essai Jaguar I-Pace S

Un style à part

Pas de doute, tout électrique qu’il soit, ce Jaguar I-Pace est bien une Jaguar. Du moins selon les derniers canons esthétiques de la marque. Un avant plongeant, rendu très agressif par le regard de félin. Un arrière taillé à la serpe, avec une malle verticale, sans doute pas la partie la plus glamour de cet I-Pace. Et, nouveauté, un profil de SUV coupé, tellement à la mode actuellement, avec une ceinture de caisse haute, mettre de la robustesse dans le dessin, et un dynamisme évoqué par une ligne de toit fuyante et une surface vitrée latérale qui se réduit vers l’arrière. En revanche, l’angle de la lunette arrière est tel que la rétrovision est plutôt médiocre.

Essai Jaguar I-Pace S
Essai Jaguar I-Pace S

Et Jaguar n’a pas non plus lésiné sur les artifices esthétiques, pour rendre cet I-Pace encore un peu plus sportif, à base d’aileron sur le haut de la malle arrière, écopes taillées de part et d’autre du bouclier avant, des bas de caisse très travaillés et un diffuseur arrière digne d’une supercar. Sans oublier ces poignées de portes qui sortent et se rétractent dans la carrosserie pour encore moins d’aspérités de profil.

Ce dynamisme, on le doit notamment au fait que notre modèle d’essai soit un I-Pace S. Il ne lésine pas non plus sur les options, que ce soit pour la peinture extérieure blanche "Yulong White" (998 €), ou pour les jantes 5 branches, en noir brillant, de 20 pouces (3024 €).

Essai Jaguar I-Pace S

Grand luxe

D’emblée l’ambiance intérieure oscille entre luxe et sportivité. Pour avoir testé récemment un E-Pace, l’I-Pace est bien supérieur en termes de présentation et de prestations. Ce n’est pas non plus le même prix, c’est sûr. Une chose est sûre, c’est que Jaguar imprime une vraie marque de modernité dans cet habitacle pour accompagner son lancement sur l’électrique.

Jaguar I-Pace 2019: premier lecteur

Outre les beaux matériaux, cuir, aluminium et placages façon carbone, la technologie est omniprésente. Trois écrans entourent le conducteur, comme c’est de plus en plus le cas chez les constructeurs premiums, on pense aux récentes Audi, mais aussi au cousin Range Rover Velar. Bonne nouvelle, la navigation dans les différents menus se fait de manière plutôt intuitive. Côtés petits rangements pratiques, l’I-Pace n’est pas en reste : rangement sous l’accoudoir, réceptacle central pour smartphone et une planche de bord creusée où il est aisé de disposer ses affaires, smarpthone, clés, télécommande de parking… plutôt bien fait.

Jaguar I-Pace 2019: premier lecteur
Jaguar I-Pace 2019: premier lecteur

L’espace à bord est des plus acceptables aussi. Disposé à accueillir 5 personnes, le Jaguar I-Pace se veut plutôt familial, tandis qu’il propose 656 litres de capacité de chargement dans le coffre. Une fois les sièges arrière rabattus, le plancher plat augmente le volume jusqu’à 1453 litres . Sans oublier qu’il y a un petit coffre à l’avant. De quoi mettre petit sac de voyage. Mais il ressemble davantage à l’espace idéal pour mettre les différents câbles de recharge de la voiture.

Jaguar I-Pace 2019: premier lecteur
Jaguar I-Pace 2019: premier lecteur
Jaguar I-Pace 2019: premier lecteur

Plutôt guépard que jaguar

Comme sur toutes els voitures électriques, c’est un bruit synthétique qui vient nous confirmer que la voiture est bien « démarrée » et prête à rouler, une fois le bouton Start/Stop enfoncé. Et il faut bien dire que le silence sied parfaitement à l’ambiance haut de gamme de la voiture. On est très bien dans cette Jaguar électrique. D’autant que les sièges sport façon baquets, en cuir, de série.

Avec ses dimensions extérieures proches de celles d’un Audi Q5 ou d’un Porsche Macan (4,68 mètres pour le SUV électrique, respectivement 4,66 m et 4,69 m pour ses concurrents allemands),  le nouveau Jaguar se prend facilement en main, même en environnement urbain. Même s’il ne boxent pas dans la même catégorie, en attendant que l’offre s’étoffe, certains acheteurs potentiels feront sûrement le rapprochement avec le Model X de Tesla : sachez que le Britannique  fait 32 cm de moins de long, et 15 cm de large. L’Américain est vraiment un géant, l’I-Pace a des dimensions plus humaines.

En revanche on ne retrouve pas vraiment la position haute des SUV, ce qui manquera à certains, l’I-Pace cédant une dizaine de centimètres en hauteur aux concurrents. Certains angles de vue, notamment en rétrovision ou avec les larges montants de pare-brise avant, sont un peu bouchés, posant quelques soucis de visibilité, notamment en ville.

Jaguar I-Pace 2019: premier lecteur

Centre de gravité bas, deux moteurs électriques de 200 chevaux chacun, 4 roues motrices, 700 Nm de couple, vous l’aurez compris, ce Jaguar est plutôt un guépard !

Mais c’est sur la route que l’I-Pace donne toute la mesure de ce que lui apporte la fée électricité. Centre de gravité bas, deux moteurs électriques de 200 chevaux chacun, 4 roues motrices, presque 700 Nm de couple, vous l’aurez compris, ce Jaguar est plutôt un guépard ! Le 0 à 100 km/h est annoncé en 4,8 secondes ! Différents modes de conduite permettent au félin d’afficher différents caractères, du plus confortable et plus doux, au plus performant et presque un peu violent quand on enfonce à fond la pédale d’accélérateur ! Quelle force, on est collé au siège ! Et malgré ses 2,5 tonnes sur la balance, le fait que les lourdes batteries soient dans le plancher et que le couple et la puissance soient disponibles immédiatement, la caractéristique des voitures électriques, lui donnent même une certaine sportivité. De quoi se faire plaisir, et griller quelques frimeurs en supercars au passage du feu vert ! Sans oublier que ce SUV électrique est parfaitement insonorisé, en plus de ne faire aucun bruit.

Petit bémol quand même sur la mollesse de la pédale de frein. Alors théoriquement, on peut presque s’en passer, grâce au freinage régénératif qui fonctionne très bien à chaque levée de pied de l’accélérateur. Mais en cas d’urgence, la pédale de gauche reste indispensable, et en l’espèce désespérément molle.

Dernier petit mot sur l'autonomie, annoncée à 470 km en cycle WLTP, ou 543 en cycle NEDC. Un peu au-dessus de la Tesla Mode S 75D et ses 490 km annoncés. Dans les faits, l'autonomie du I-Pace se situe plutôt entre 300 et 400 km et lors de notre essai, la moyenne de consommation d'énergie se situait autour des 24 kWh. 

Conclusion

Jaguar réussit haut la main son passage à l’électrique. Mieux encore, pour ceux qui verraient cet I-Pace comme un affront à l'histoire de la marque, c'est plutôt le contraire : l'électrique lui donnerait plutôt un nouveau souffle ! Mais son positionnement à mi-chemin entre l'autonomie et la puissance d'une Tesla, et la volonté de faire du haut de gamme, ne lui donne pour l'heure aucune concurrence. Si on devait faire une comparaison, le Jaguar I-Pace a la taille d'une Tesla Model 3, mais se situe plutôt dans la gamme de prix des Tesla Model S. Il est proposé à partir de 78'380 €. Par comparaison, l'américaine en version 75D est proposée à partir de 84'800 €. C'est cher, et clairement haut de gamme. Mais ses prestations sont dignes de porter le nom de Jaguar !

Photos : Mael Pilven / Motor1.com - Jaguar

Points positifs Points négatifs
Look Freinage
Performances et autonomie Réseau de recharge qui reste à développer
Vraie Jaguar, positionnement haut de gamme Prix élevé
 
 

Jaguar I-Pace S EV400

Motorisation Deux moteurs de 200 chevaux chacun
Puissance 400 chevaux
Couple maximum 696 Nm
Batterie Litium-ion - 90 kWh
Type de transmission 4 roues motrices
0-100 km/h 4,8 secondes
Vitesse maximum 200 km/h
Distance en mode électrique 470 km (normes WLTP)
Places 5 places
Longueur 4,68 mètres
Largeur 2,01 mètres
Hauteur 1,57 mètre
Poids 2133 kilos
Volume de coffre De 656 à 1453 litres + 27 litres (coffre avant)
Prix de base 78'380 euros (prix du modèle hors options)
Prix de la version testée 103'391 euros
Temps de charge 39h sur prise 220V / Prise 7 kW : 12 heures / Prise 50 kW : 106 inutes

Galerie: Essai Jaguar I-Pace S