Ce petit jouet à quatre roues, qui n'est pas une voiture mais qui en a quasiment toutes les vertus, possède bien des atouts, mais...

Quelle est donc cette étrange petite boîte bleue qui déambule dans Paris depuis quelques semaines ? Pour nous c'est encore difficile de la qualifier, même si le législateur a tranché puisqu'il s'agit officiellement d'un quadricycle léger de 50 cm3.

Ce n'est donc pas une voiture malgré ses quatre roues et son volant, mais en tout cas, dans le flot de circulation urbain, c'est elle que l'on remarque en premier, en témoignent le nombre incalculable de questions que l'on a pu nous poser à son sujet, malgré un Paris du mois d'août en pleine pandémie, sans ses habitants et sans ses touristes.

Essai Citroën Ami (2020)

La nouvelle petite reine des villes ?

En quelques mots, la Citroën Ami qu'est-ce que c'est précisément ? C'est moins long de 28 centimètres qu'une Smart Fortwo avec seulement 2,41 mètres de long et c'est plus large qu'un scooter (oubliez donc l'interfile) avec 1,39 mètre. Des dimensions parfaites pour la ville, mais qui ne vous permettent pas d'échapper aux embouteillages.

Vous pourrez en revanche vous stationner facilement, même dans les places les plus exiguës, faire un demi-tour en un clin d'œil grâce à son rayon de braquage de seulement 7,20 mètres et vous sentir plus en sécurité que sur un deux-roues. Sans oublier qu'il vous sera possible de transporter un ami confortablement (là aussi la notion de confort est relative, nous y reviendrons plus bas), avec quelques petits bagages.

Capable de parcourir jusqu'à 75 kilomètres avec une seule charge, la batterie lithium-ion de la Citroën Ami bénéficie d'une capacité de 5,5 kWh (5,13 kWh utiles). Citroën annonce un temps de recharge de 3 heures sur une prise domestique classique ou avec un adaptateur type 2. La batterie n'est pas amovible, impossible donc de la ramener à la maison pour pouvoir la recharger, comme c'est le cas sur certains scooters électriques. La Citroën Ami bénéficie d'un petit moteur de 6 kW (soit environ 8 chevaux) pour mouvoir ses 485 kilos, batterie comprise.

Essai Citroën Ami (2020)
Essai Citroën Ami (2020)

À la lecture de ces quelques chiffres, impossible donc de quitter la ville, d'autant plus que sa vitesse maximale est limitée à 45 km/h. Nous le verrons un peu plus bas dans notre prise en main, ce n'est pas forcément un problème. Elle ne pourra pas non plus s'aventurer légalement sur le périphérique à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Ce petit "quadricycle léger à moteur" ne nécessite pas de permis de conduire, en tout cas pas de permis B mais le permis AM (qui nécessite sept heures de formation), anciennement appelé BSR. La Citroën Ami est ainsi disponible pour les personnes âgées d'au moins 14 ans.

L'achat plus malin que les autres ?

Et combien ça coûte cette petite bête là ? Sachez que Citroën s'est arrangé pour tirer au maximum les coûts puisque le véhicule est fabriqué au Maroc, dans l'usine de Kenitra, et emploi des matériaux pour le moins spartiates. Le prix de base est donc de 6900 euros, auquel il faut retrancher 900 euros de bonus écologique. Ce tarif peut être augmenté grâce à de nombreuses possibilités de personnalisations avec des stickers et de la décoration. Citroën propose même un pack à environ 400 euros avec, dans un petit carton, des enjoliveurs et des accessoires pour personnaliser votre Ami. La Citroën Ami la plus haut de gamme revient à 8260 euros.

Tarifs Citroën Ami

Le positionnement est à part et la commercialisation l'est également puisque l'Ami peut être commandée sur la boutique en ligne de la marque, mais aussi dans les magasins Fnac et Darty où elle présentée comme un objet de mobilité aux côtés de trottinettes, ainsi que dans une centaine de points de vente du réseau Citroën. La marque a mis en place des solutions de financement dont les prix varient en fonction de l'Ami souhaitée, l'apport ou encore la mensualité que vous désirez mettre. Ainsi, la mensualité la plus faible s'établit à 19,99 euros par mois, sur 48 mois, après un premier loyer de 2641 euros.

Des prestations en auto-partage à retravailler

Vous ne voulez pas l'acheter ni la louer pour votre usage personnel ? Louez là donc quelques minutes. Dans le cadre du service d’auto-partage Free2Move, en optant pour la formule simple sans abonnement payant, la location coûte 0,39 euro la minute, 18 euros la première heure (ensuite neuf euros par heure, les heures suivantes) ou 60 euros la journée complète. Une petite fortune puisque c'est le même tarif que les voitures proposées par le groupe PSA au sein de son service d'auto-partage, à savoir les Peugeot e-208 et iOn, deux véhicules mieux équipés et plus confortables.

L'offre est encore moins adaptée par rapport à la concurrence puisque le service Zity, qui propose la Renault Zoé à partir de 0,29 euro par mois est plus avantageux. ShareNow propose également des Smart EQ fortwo à partir de 0,24 euro la minute. De plus, même si la Citroën Ami est accessible aux mineurs, le réseau Free2Move impose lors de l'inscription la possession du permis B depuis au moins un an, ce qui exclut d'emblée les locations par des mineurs ou des conducteurs sans permis.

Essai Citroën Ami (2020)

Avec un abonnement mensuel à 9,90 euros, sans engagement, la facture s'allège. La location tombe à 0,26 euro la minute, à 12 euros la première heure, (puis six euros par heure, les heures suivantes) et 40 euros la journée complète. Un rapide calcul permet de se rendre compte que l'offre avec abonnement est plus avantageuse puisque, même avec une utilisation de seulement une heure pas mois, elle est quasiment rentabilisée.

Un véhicule aussi singulier que surprenant

De prime abord, effectivement, la Citroën Ami en offre pour son argent. Étant donné qu'elle n'est pas homologuée comme étant une voiture, Citroën a pu se passer de beaucoup d'éléments, notamment de sécurité, comme les airbags par exemple. L'ensemble est dépouillé et embarque le strict nécessaire. Par exemple, la porte du conducteur s'ouvre dans le sens opposé, tout simplement parce qu'il s'agit de la même pièce que la porte passager. Ça fait néanmoins son petit effet et c'est loin d'être dérangeant.

Essai Citroën Ami (2020)

Autre singularité, la face avant est la même que la face arrière, la carrosserie est en plastique brut au coloris unique, la structure du toit est apparente, les matériaux ultra basiques, il n'y a pas d'isolants phoniques, les rétroviseurs sont minuscules et se dérèglent souvent, il n'y a pas de rappel de clignotants, ni de retour de direction, oubliez la radio et les sièges sont en plastique simplement rembourrés par une mousse synthétique. C'est tellement spartiate que ça en devient presque amusant de voir un véhicule aussi dépouillé, notamment par rapport aux usines à gaz que nous avons l'habitude de conduire aujourd'hui.

Une fois à bord, les sensations sont uniques. On a clairement l'impression de se retrouver au sein d'une grande voiture en raison d'un très large espace vitré. Pensez d'ailleurs à prendre vos lunettes de soleil en cas de beau temps, la Citroën Ami est dépourvue de pare-soleils. La commande de "boîte de vitesses" se situe en bas à gauche du siège conducteur, comme s'il s'agissait d'un réglage de siège électrique. 

Le petit écran de bord se contente d'afficher uniquement la vitesse, l'autonomie et le kilométrage. Pour le reste, et notamment la navigation, il faudra avoir recours à son smartphone. La seule petite touche de couleur se situe au niveau des sangles orange permettant d'ouvrir les portes.

Essai Citroën Ami (2020)
Essai Citroën Ami (2020)

Aussi à l'aise qu'elle n'y paraît ?

Une fois les premiers tours de roue effectués, contrairement aux autres véhicules électriques, le silence n'est pas le maître-mot à bord. Le petit moteur électrique siffle et le manque d'isolants donne même de l'écho quand on parle à voix haute avec son passager. L'Amie est dépourvue de climatisation. Lorsque vous enclenchez la ventilation (non réglable), vous aurez l'impression d'avoir un ventilateur placé juste à côté de vous.

Tous ces éléments, qui pourraient nous rebuter à bord de n'importe quelle voiture "normale", nous donneraient presque le sourire. D'autant plus qu'elle est sacrément drôle à conduire en dépit de sa vitesse maximale limitée à 45 km/h.

D'une manière générale, en ville, surtout à Paris, les pointes à cette vitesse sont rares. Les relances sont assez vives, sans être exceptionnelles pour un véhicule électrique, la direction n'est pas assistée mais reste plutôt légère et il ne faut pas hésiter à aller chercher du frein loin, en appuyant vigoureusement sur la pédale. À ce propos, au lever de pied, le léger freinage régénératif suffira parfois à accompagner l’Ami jusqu’à l’arrêt.

Essai Citroën Ami (2020)

On apprécie l'excellente visibilité à l'arrière, avec une vision périphérique absolument parfaite. Il manque simplement un rétroviseur intérieur pour que l'ensemble soit complet. En matière de confort, l'Ami n'est pas la fille cachée de ses aînées, à commencer par les Ami 6 et Ami 8 et encore moins de la Citroën DS. L'Ami est un bout de bois auquel ont été ajouté quelques éléments moussés pour rembourrer le tout.

Pourtant, ce n'est pas désagréable. Les suspensions raides maitrisent plutôt bien les mouvements de caisse mais un peu moins l’absorption des irrégularités. En haussant un peu le rythme, c'est-à-dire en la brutalisant légèrement et en appuyant sur quelques virages serrés, la Citroën Ami s'est montrée étonnamment à l'aise. Il faut dire que son châssis tubulaire reçoit certains éléments de trains roulants des voitures de la gamme sur la plateforme CMP. Le comportement s'est montré rassurant malgré l'absence d'ESP et d'ABS.

Essai Citroën Ami (2020)

Un bilan satisfaisant ?

Quel bilan tiré de l'essai de cette Citroën Ami ? D'un point de vue strictement personnel, je serais tenté de vous dire qu'elle ne résout aucunement les problèmes de circulation dans certaines grandes villes, en particulier Paris. Sans oublier qu'il faut aussi pouvoir la stationner. Tous ces inconvénients sont d'emblée gommés par un deux ou trois-roues. Reste que la Citroën Ami s'adresse à un public sûrement plus large et la concurrence est quasiment inexistante sur ce segment.

Effectivement, en dehors de la Renault Twizy, plus chère (à partir de 10'000 euros) et moins protectrice en raison de l'absence de portes, ou encore de la Smart EQ Fortwo, beaucoup plus chère, il n'y a pas grand choix. Les voitures sans permis peuvent aussi être de bonnes alternatives même elles sont souvent deux fois plus chères. Bref, la Citroën Ami révolutionne la mobilité urbaine sans pour autant trop la bousculer et il sera intéressant de suivre ses ventes tout au long de sa carrière. À l'heure où nous écrivons ces lignes, pas moins de 1000 clients ont déjà succombé à son charme selon la firme aux chevrons.

Essai Citroën Ami (2020)

Trop d'économies de bouts de chandelle ?

Toujours est-il que la Citroën Ami est un véhicule intéressant mais auquel il manque quelques équipements pratiques pour aller vraiment au bout des choses. Citroën refait à nos yeux les mêmes erreurs qu'au lancement du C4 Cactus en 2014, avec des choix trop radicaux pour minimiser les coûts (banquette arrière non fractionnable, vitres arrière avec ouverture en compas, etc).

Pourquoi ne pas avoir mis de rétroviseur intérieur par exemple ? Pourquoi n'y a-t-il pas de retour de direction, de rappel de clignotant ou encore de réglage de la ventilation ? C'est une accumulation de petites choses qui, au final, pourraient légèrement alourdir la facture effectivement, mais qui vaudront sûrement la peine pour le client. Car en matière de prix, il n'y a absolument rien à redire. Citroën peut donc largement se permettre d'alourdir un peu la facture en ajoutant quelques équipements bienvenus.

 
Points positifs Points négatifs
Comportement routier amusant Trop d'éléments pratiques oubliés
Espace à bord et visibilité Présentation un peu trop bas de gamme
Tarifs accessibles Usage limité en ville

Galerie: Essai Citroën Ami (2020)

Citroën Ami

Motorisation Moteur électrique synchrone
Puissance 8 chevaux
Batterie Lithiuim-ion (5,13 kWh)
Distance en mode électrique 75 kilomètres
Type de charge Prise domestique ou adaptateur de type 2
Temps de charge 3 heures
Transmission Boîte automatique à un rapport
Vitesse maximum 45 km/h
Longueur 2,41 mètres
Largeur 1,39 mètre
Hauteur 1,52 mètre
Poids 485 kilos
Places 2
En vente 2020
Prix de base 6900 euros (hors bonus)
Prix de la version testée 7300 euros (hors bonus)