Au premier coup d'œil, on pourrait croire qu'il s'agit d'une banale Subaru Legacy break, de surcroît de couleur argentée, mais la réalité est tout autre.

La Subaru qui figure dans cet article est en fait une Legacy spec B, ce qui signifie que le moteur 3.0 H6 a été couplé à la boîte de vitesses manuelle de l'Impreza STI. Faut-il d'autres arguments pour attiser votre curiosité ? Non ? C'est ce que nous pensions.

L'histoire de la Legacy

La quatrième génération de la Legacy a été dévoilée par Fuji Heavy Industries le 23 mai 2003 : plus large, plus longue et plus basse que son prédécesseur, elle était également plus légère de 100 kg, offrant immédiatement une gamme de moteurs boxer, à la fois en berline BL et en break BP.

Le restylage de fin 2005 a été efficace et ciblé, et les modèles 2006 ont été mis à jour en termes d'esthétique et d'équipement. Des changements ont également été apportés à la gamme de moteurs 2.0 et 2.5. Dans le même temps, le premier boxer diesel faisait ses débuts, un moteur 2 litres de 150 ch qui équipera également d'autres modèles de la Maison de la Pléiade.

Subaru Legacy SW spec. B (3.0R, H6)

Subaru Legacy SW spec B (3.0R, H6)

Mais concentrons nous sur la spécification B, un équipement qui implique des différences importantes au niveau global. En effet, si nous prenons l'exemple du marché nord-américain, la spec B n'est dans ce cas qu'une berline et monte le moteur 2.5 turbo quatre cylindres de 250 ch.

Pour certains marchés européens, comme l'Italie, les choses changent un peu puisque, berline ou break, la spec B est équipée du moteur boxer 3.0 H6 de 245 ch, également connu sous le nom de EZ30, couplé à la très rare boîte manuelle à 6 rapports dérivée de la STi ou, en option, à la boîte automatique à 5 rapports SportShift de Prodrive.

Pour être honnête, le summum de la performance de la Legacy est représenté par la STI S402, produite en seulement 402 exemplaires équipés du moteur EJ25 réglé à 281 ch, une rareté si l'on considère que près de 311 500 Legacy de quatrième génération ont été construites jusqu'en 2009.

Subaru Legacy SW spec. B (3.0R, H6)

Subaru Legacy SW spec B (3.0R, H6)

Ses avantages et ses inconvénients

Savez-vous qui a conçu la Legacy de quatrième génération ? C'est Andrea Zapatinas, ancien designer de Fiat et père de la Barchetta. En effet, la Legacy, tout comme la quatrième génération de l'Outback , représente une avancée stylistique notable, beaucoup plus raffinée dans ses volumes et ses formes, tout en conservant certains éléments typiques de Subaru, comme les vitres de portes sans cadre !

Une touche de sportivité agréable est apportée par la spec B, en l'occurrence un restylage, puisqu'il s'agit d'une année modèle 2007, qui se distingue par un pare-chocs avant spécifique aux arêtes plus prononcées, des jupes latérales et la fameuse double sortie d'échappement à l'arrière.

Subaru Legacy SW spec. B (3.0R, H6)

Subaru Legacy SW spec B (3.0R, H6)

Quant aux jantes d'origine, elles sont de 18 pouces avec des pneus de 215/45, mais ce ne sont pas celles que vous pouvez admirer sur ces photos car notre exemplaire est équipé de jantes Prodrive brunies.

L'intérieur de la Spec B est très richement équipé : volant Momo multifonctionnel réglable, instrumentation électroluminescente avec contrôle du démarrage, écran tactile central de 7 pouces avec navigation et instruments additionnels et sièges en cuir chauffants. 

Les mensurations  
Extérieur  
Longueur 4,72 mètres
Largeur 1,73 mètres
Hauteur 1,46 mètre
Empattement 2,67 mètres
Masse 1 560 kg
Roues  
Avant + Arrière

215/45 R18

Intérieur  
Compartiment à bagages

433/1 649 litres

Lorsque vous vous asseyez sur le siège du conducteur d'une Legacy H6 pour la première fois, vous vous attendez dans 99 % des cas à trouver une transmission automatique. Dans cette version restylée la transmission automatique, celle avec ces jolies grosses palettes, est beaucoup plus satisfaisante que par le passé. Seulement, l'effet de la boîte manuelle à six vitesses avec le bouton STI identique vous fait changer d'avis instantanément. Les rapports sont parfaitement espacés et, pour faciliter une action rapide dans les virages serrés, peut-être même dans un virage en épingle, la première vitesse a une synchronisation modifiée... disons, utile pour l'objectif.

Subaru Legacy SW spec. B (3.0R, H6)

Subaru Legacy SW spec B (3.0R, H6), l'intérieur

Ce qui est formidable, c'est que le 3.0 H6 ne se relâche jamais, notamment grâce au système de contrôle actif des soupapes : du bas du compte-tours jusqu'à bien plus de 7 000 tr/min, il tire régulièrement... sans hésitation, transmettant la puissance et le couple à chaque roue grâce aussi à la transmission intégrale permanente, Symmecrical AWD

La disponibilité du moteur n'est cependant pas toujours la même : avec Subaru Intelligent Drive, ici de série, en utilisant le rotor approprié, vous pouvez opter pour la cartographie "Intelligent" qui réduit la puissance et le couple pour limiter la consommation de carburant. Avec "Sport" la consommation augmente mais le plaisir aussi, tandis qu'en "Sport Sharp" il offre la plus grande netteté possible.

Lorsque le rythme entre les virages augmente, les conducteurs les plus exigeants peuvent exprimer un léger mécontentement à l'égard de la direction qui, comme cela arrive parfois sur certaines Subaru, n'est pas aussi douce et directe qu'elle devrait l'être. La question se pose également sur la version B qui, entre autres, est équipée de série d'un dispositif Bilstein et d'un calibrage spécifique de l'avant McPherson et de l'arrière Multilink.

Version testée

 

Moteur

Boxer 6 de 3 000 cm3

Puissance

245 ch à 6 600 tr/min

Couple

297 Nm à 4 200 tr/min

Boîte de vitesses

Manuelle à 6 vitesses

Vitesse maximale

233 km/h
0-100 km/h 7,0 secondes

Le système de freinage est certainement perfectible : c'est bien avec les disques surdimensionnés, mais la spec B aurait mérité au moins un maître-cylindre spécifique et un conduit de refroidissement ad hoc pour éviter de plier les disques.

Subaru Legacy SW spec. B (3.0R, H6)

Subaru Legacy SW spec B (3.0R, H6)

Ce qu'elle coûte

En 2007, il fallait compter près de 50 000 euros pour un break spec B, alors que la berline coûtait environ deux mille euros de moins, en tout cas un tarif très élevé qui a certainement contribué à rendre cette Legacy très rare, d'ailleurs il n'y en a plus aujourd'hui.

Cependant, ayant suivi la situation de la spec B depuis des années, nous pouvons vous dire que les très rares annonces de spec B qui ont été publiées récemment montrent des prix allant de 7 à 12 000 euros pour les berlines à long kilométrage et peut-être les automatiques, tandis que les familiales manuelles restylées avec un entretien documenté et amoureusement conservées ou améliorées peuvent facilement dépasser les 15 000 euros, et près de 20 000 euros pour celles qui ont beaucoup d'accessoires et peut-être une couleur particulière.

Si, en revanche, vous visez des Legacy 3.0R automatiques (donc pas de spec B), en fonction de l'état, vous pourriez trouver des prix allant de 4 à 10 000 euros. L'Outback par contre... nous en parlerons une autre fois.

Galerie: Photo - Subaru Legacy SW spec. B (3.0R, H6)

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!