Essai Tesla Model S 75D - Traverser la France en silence

La gamme Tesla évolue régulièrement, au gré de nouveaux équipements et surtout de nouvelles mises à jour. Et si en attendant la nouvelle "petite" Model 3, la gamme du constructeur californien ne compte toujours que deux modèles, ces dernières semaines ont vu débarquer quelques nouveautés, notamment au niveau des équipements.

Mais côté motorisation aussi ça bouge avec une version d’accès à la gamme Model S qui se nomme 75D. "75" pour 75 kWh. "D" pour Dual Motor, donc quatre roues motrices. C’est cette version d’appel, le modèle actuellement le moins cher, mais également celui qui propose le moins d’autonomie, que nous avons pu prendre en mains pendant quelques jours. Et alors que les annonces gouvernementales sur la priorisation des véhicules électriques ces prochaines années s’enchaînent, nous avons pu tester au quotidien celle qui continue à intriguer les piétons mais également sur un long trajet. L’occasion surtout de voir si les idées persistantes sur le manque d’autonomie ont toujours lieu d’être. Et si rouler en Tesla, c’est si cher que ça ?

Essai Tesla Model S 75D

Lire aussi:

Regard électrisant

Par rapport à la Tesla Model S 90D que nous avions pu tester en novembre dernier, esthétiquement, rien ne change sur notre 75D. Elle bénéficie du dernier restylage du modèle, qui remonte quand même à avril 2016, avec cette calandre toute fine et ses feux en forme d’yeux perçants, sublimes quand allumés avec les LED. Un regard qui continue d’agir comme un aiman...