En janvier, la nouvelle Porsche Taycan Turbo GT est devenue la berline de série la plus rapide du Nürburgring. Avec un temps de 7:07:550, elle a battu la Tesla Model S Plaid de 18 secondes et la Taycan Turbo S « standard » de 26 secondes. Cependant, elle n'a pas réussie à battre la voiture qui occupe la première place du classement depuis plusieurs mois maintenant : la Rimac Nevera, qui en août 2023 avait réalisé un tour en 7:05.298.

Mais vous êtes-vous déjà demandé quelles sont les voitures électriques les plus rapides de l’Enfer Vert ? En fait, il y a ceux qui, dans le passé, ont fait encore mieux que Porsche. Découvrons donc les 15 premières positions.

1. Volkswagen ID.R Concept

6:05.3

Avant l'ID.4, l'ID.Buzz et le reste de la gamme de véhicules électriques de Volkswagen, les savants fous de Wolfsburg ont préparé un concept de véhicule électrique que le monde n'avait jamais vu. L'ID.R était une voiture de course sans limites, alimentée par des batteries, avec 671 chevaux et 650 Nm de couple grâce à deux moteurs électriques. Oh, et elle ne pesait que 1 133 kg.

En 2019, Volkswagen a lâché l'ID.R sur le Nurburgring avec le pilote français Romain Dumas au volant. Cette course épique s'est soldée par un temps record de 6:05.336, ce qui en fait le véhicule électrique le plus rapide, et l'une des voitures les plus rapides de tous les temps, sur ce circuit historique. Aucune voiture de série n'est plus rapide, et seule la Porsche 919 Hybrid EVO a réalisé un meilleur temps au tour (5:19.546).

2. Nio EP9

6:45.9

La Nio EP9 n'est pas techniquement une voiture de série, même si l'entreprise en a construit et vendu 10 exemplaires entre 2016 et 2019 pour la coquette somme de 3 millions de dollars chacun. L'hypercar destinée uniquement à la piste était équipée de quatre moteurs électriques montés sur chaque roue pour une puissance totale de 1 341 chevaux et un couple de 1 479 Nm, soit un temps de 0 à 100 km/h d'environ 2,6 secondes et une vitesse de pointe de 312 km/h.

En 2017, Nio a lâché la EP9 sur le Nurburgring avec le pilote britannique Peter Dumbreck au volant. Le pilote a réalisé un temps au tour de 6:45.90, battant l'ancien record de Nio de 7:05.12 établi en 2016 (cette fois avec des pneus de course), et se classant deuxième derrière le prototype McLaren P1 XP1 LM de l'époque, qui l'a réalisé en 6:43.22. L'EP9 est actuellement cinquième sur la liste des voitures de non production et deuxième dans le domaine des VE, derrière la Volkswagen ID.R.

3. Rimac Nevera

7:05.2

La première véritable voiture de production de cette liste est la Rimac Nevera, même s'il s'agit d'une hypercar de 2,2 millions de dollars. Propulsée par quatre moteurs électriques synchrones à aimant permanent, la Nevera a une puissance de 1 888 chevaux et un temps de 0 à 100 km/h de 1,7 seconde. C'est, par définition, la voiture la plus rapide actuellement en vente.

Elle n'est pas en reste sur la piste. Fin 2023, Rimac a établi un record au sein des VE avec la Nevera sur le Nurburgring avec un temps de 7:05.29. Le pilote croate Martin Kodric était au volant.

4. Porsche Taycan Turbo GT

7:07.5

La Taycan Turbo GT est la dernière arrivée sur cette liste. Il s'agit de la Porsche de série la plus rapide et la plus puissante de tous les temps. Avec une puissance pouvant atteindre 1 092 chevaux grâce à deux moteurs électriques, cette Taycan atteint les 100 km/h en 2,1 secondes et une vitesse de pointe de 305 km/h. Avec le pack Weissach (la première Porsche à quatre portes à bénéficier de cette option), cette Taycan se débarrasse des sièges arrière et ajoute de la fibre de carbone pour maintenir l'imposant véhicule électrique sous la barre des 2 268 kg.

En janvier dernier, Porsche a emmené un prototype de la Taycan Turbo GT avec le pack Weissach sur le Nurburgring et a enregistré un temps de 7:07.55. Avec le pilote chevronné Lars Kern au volant, la Turbo GT est devenue le véhicule électrique à quatre portes le plus rapide sur le circuit et la berline de série à quatre portes la plus rapide, devançant la Jaguar XE Project 8.

5. Toyota TMG EV P002

7:22.3

Au cas où le nom ne l'aurait pas indiqué, il ne s'agit pas d'une Toyota de série. La TMG EV P002 était un prototype de voiture de course électrique produit par Toyota en 2012 avec 469 chevaux et 1 200 Nm de couple. Avec Jochen Krumbach au volant, Toyota a pris le départ du Nurburgring cette même année et a enregistré un tour rapide de 7:22.32. À l'époque, Toyota a battu le record du tour des véhicules électriques, mais cela n'a pas duré longtemps.

6. Tesla Model S Plaid W/ Track Pack

7:25.2

La rivalité entre Porsche et Tesla s'est intensifiée en 2023. Tesla est revenue sur la Nordschleife deux ans après sa première course avec une autre Model S Plaid, cette fois équipée d'un pack Track en option. Le pack Track ajoute de meilleurs freins, un limiteur de vitesse plus élevé, ainsi que des pneus controversés. Bien que légaux aux États-Unis, les pneus ne répondaient pas aux exigences européennes en matière d'utilisation sur route, ce qui a conduit certains à qualifier le tour de piste de nul et non avenu pour un véhicule homologué pour la circulation routière.

Quoi qu'il en soit, la lourde berline a tout de même parcouru la boucle nord en 7:25.2. Elle a facilement dépassé la Taycan Turbo S pour s'approprier une fois de plus le record des véhicules électriques, mais cela n'a pas duré longtemps. Quelques mois plus tard, la Rimac Nevera venait mettre un terme à la rivalité entre Porsche et Tesla.

7. Porsche Taycan Turbo S

7:33.3

La deuxième tentative de record de la Taycan sur le Nurburgring a eu lieu en 2022. On ne sait pas si le record de Tesla en 2021 avec la Model S Plaid y est pour quelque chose, mais Porsche a réussi à perdre près de 10 secondes par rapport au tour réalisé par la Taycan Turbo.

Avec 7:33.3, la Turbo S a également battu la Model S Plaid de quelques secondes pour récupérer le record EV. Outre la puissance supplémentaire offerte par la Turbo S, la voiture était équipée d'un nouveau kit de performance et du système Porsche Dynamic Chassis Control. Il ne s'agit pas d'améliorations apportées par le marché de l'après-vente, ce qui signifie que le temps au tour est officiel pour un véhicule de série.

8. Tesla Model S Plaid

7:35.5

Peu de temps après l'annonce par Tesla de la Model S Plaid améliorée, des rumeurs de tentative de record sur le Nurburgring ont fait surface. Ces rumeurs ont été alimentées par des observations de la Model S sur le circuit en 2021, mettant à l'épreuve son groupe motopropulseur à trois moteurs d'une puissance de 1 020 chevaux.

Et les rumeurs se sont finalement avérées exactes. La grande berline a enregistré un temps officiel de 7:35.5, en deçà des attentes d'une course de 7 minutes, mais suffisant pour battre la Taycan Turbo. Pour un temps, en tout cas.

9. Porsche Taycan Turbo

7:42.3

Lancée en 2019 pour l'année modèle 2020, la Taycan Turbo est le premier véhicule électrique moderne de Porsche. Ses débuts sont impressionnants, avec une puissance de 616 chevaux en fonctionnement normal ou de 671 chevaux avec l'overboost activé. Porsche annonce un temps de 0 à 100 km/h de 3,0 secondes. Et il s'agit du modèle de base de la Taycan.

Bien qu'il s'agisse techniquement de la Porsche Taycan la plus lente au Nurburgring, elle n'en est pas moins très rapide. Le constructeur automobile a enregistré un temps officiel de 7:42.3 avec un modèle de préproduction en 2019, égalant la BMW M4 CS de la génération précédente. Ce n'est pas mal pour une berline électrique à quatre portes.

10. E-RA

7:44.8

Au début des années 2010, cette voiture de sport électrique unique a fait des vagues. Développée et construite en Finlande par l'Université des sciences appliquées d'Helsinki Metropolia, elle s'est attaquée pour la première fois au Nurburgring en 2011, mais n'a pas réussi à franchir la barre des 8 minutes. Le groupe n'avait pas fini d'essayer.

Avec une puissance de 400 chevaux et un groupe motopropulseur à quatre moteurs, l'équipe est revenue en 2015 et Sport Auto l'a conduite pour un tour très rapide de 7:44.8. À l'époque, il s'agissait d'un record EV pour une voiture homologuée pour la route, mais comme il s'agissait d'une pièce unique, elle ne pouvait évidemment pas prétendre au statut de voiture de série.

11. Hyundai Ioniq 5 N

7:45.5

Nous n'avons pas beaucoup vu Kia ou Hyundai au Nurburgring, du moins en ce qui concerne les temps au tour. Le conglomérat sud-coréen dispose d'une pléthore de VE en vente actuellement ou prochainement, et la Ioniq 5 N s'adresse résolument aux amateurs de performances. Avec jusqu'à 641 chevaux disponibles en petites quantités grâce à la fonction N Grin Boost, la puissance ne manque pas pour aller vite.

Le traitement N n'ajoute pas seulement de la puissance, comme l'ont constaté les membres de la publication allemande Sport Auto qui ont réalisé le tour de piste. Des freins plus gros, une suspension plus basse et des pneus collants ont contribué à un impressionnant chrono de 7:45.5 avec le pilote Christian Gebhardt au volant.

12. Mercedes-Benz SLS AMG électrique

7:56.2

Bien avant que les lettres EQ ne soient synonymes de véhicules électriques chez Mercedes, il y avait la SLS AMG Electric Drive. Avec ses portes papillon et sa peinture fluo, la supercar était impossible à manquer. Lorsqu'elle a fait ses débuts en 2012, elle a soutenu cette belle apparence avec une puissance de 738 chevaux. Une batterie de 60 kWh alimentait quatre moteurs électriques, permettant à la voiture de 2 131 kg d'atteindre les 100 km/h en moins de 4 secondes.

Un tour chronométré de la Nordschleife a suivi en 2013, permettant à la SLS électrique de passer sous la barre des huit minutes. Malheureusement, la batterie n'avait assez d'énergie que pour effectuer un tour à pleine puissance et, dans des conditions de conduite normales, l'autonomie était d'à peine 190 km. Une centaine de modèles étaient initialement prévus pour la production, mais seuls neuf ont été fabriqués.

13. Audi R8 E-Tron

8:09.0

Il est difficile de croire que l'Audi R8 E-Tron a fait ses débuts il y a 15 ans. À l'époque, il s'agissait d'une supercar de préproduction connue surtout pour son apparition dans les films Iron Man. Mais elle n'était pas qu'une belle gueule, puisqu'elle utilisait un groupe motopropulseur à deux moteurs avec une batterie de 49 kWh générant 376 chevaux et 820 Nm de couple. Cela ne semble pas beaucoup de nos jours, mais en 2012, cela a suffi à donner à la R8 E-Tron le record EV de la Nordschleife avec un temps au tour de 8:09.

La R8 E-Tron est devenue une véritable voiture de série en 2015, mais la production a été de courte durée. Moins de 100 exemplaires ont été construits avant qu'Audi ne mette fin à la production un an plus tard, laissant la place à d'autres modèles E-Tron. Ironiquement, aucun d'entre eux n'a fait de tentative officielle au Nurburgring.

14. Peugeot EX1 Concept

9:01.34

Peugeot a joué un rôle dans les premiers jours de l'ère moderne des VE avec le concept EX1. Contrairement aux concepts d'Audi ou de Porsche, Peugeot ne s'est pas fait d'illusions quant à la production de ce véhicule. Il s'agit d'un minuscule véhicule à deux places avec un cockpit ouvert, qui repose sur une conception légère et un groupe motopropulseur à deux moteurs développant seulement 335 chevaux.

En 2011, cela a suffi à Peugeot pour établir un record du Nurburgring pour les véhicules électriques. Le temps de 9:01.34 est loin d'être compétitif dans le segment des véhicules à combustion, mais il dépasse de près d'une minute le tour de la Mini E en 2010.

15. Mini E

9:52.0

À l'aube de l'électrification, Mini a présenté le prototype E, une Cooper à essence dotée d'une puissance modeste de 201 chevaux et d'un couple de 220 Nm. Ce projet a finalement abouti à la BMW i3 de série, mais pas avant d'avoir fait un tour sur le "Ring".

En 2010, Thomas Jagr a bouclé un tour de la Nordschleife au volant de la Mini E Racer en 9:52. C'était le premier véhicule électrique à effectuer un tour chronométré du Nurburgring et, bien qu'il ne détienne plus aucun record aujourd'hui, un temps inférieur à 10 minutes pour une technologie naissante était tout de même impressionnant.