Essai Toyota Yaris (2017) - Toujours en avance sur son temps ?

Nouvelle ? Vous avez dit nouvelle ? Pas nous, enfin pas pour le moment. Si l'on s'attendait à une quatrième génération, Toyota surprend et dévoile un restylage de la troisième génération de sa citadine phare. Qu'à cela ne tienne, même si ce choix peut surprendre, les ingénieurs se sont concentrés sur quelques éléments spécifiques afin de remettre au niveau la Yaris. Mais est-ce suffisant pour faire face au trio de choc tricolore ?

Si la version hybride est très certainement la plus intéressante, notamment dans les conditions où elle est régulièrement utilisée, nous avons opté pour une version plus polyvalente, celle équipée d'un moteur 1,5 litre VVT-i de 110 chevaux associé à une boîte à variation continue. Nous nous sommes donc rendus à Amsterdam, au Pays-Bas, sous le niveau de la mer, là où les virages sont aussi rares que les vallons, pour prendre en main cette Toyota Yaris millésime 2017.

Toyota Yaris (2017)

Vrai restylage

Si les restylages sont de plus en plus légers et difficilement repérables, celui de la Toyota Yaris se remarque bien plus facilement. Si la marque communique sur plus de dynamisme et de raffinement, nous serons plus mesurés de notre côté. La face avant change légèrement, les optiques ont été très légèrement retouchées, les boucliers accueillent une nouvelle grille de calandre façon "catamaran" d'après Toyota, et les flancs sont un peu plus larges pour donner plus de relief à l'ensemble. Concrètement, ce n'est pas à l'avant que les changements sont les plus remarquables ma...