Essai Volkswagen Arteon - Les premiums n'ont qu'à bien se tenir !

Le segment des grandes berlines haut de gamme n'est pas forcément l'un des plus porteurs, mais certaines marques peuvent encore se permettre de proposer ce genre de produit qui, mine de rien, en dehors de l'Hexagone, continue à fonctionner. Aujourd'hui, la Volkswagen Arteon que nous essayons fait partie des berlines de grand tourisme, un segment inauguré par Mercedes avec la CLS. Forte de son succès, la berline étoilée a fait des petits, notamment chez les concurrents, dont Volkswagen avec l'arrivée de la Passat CC en 2008.

Malheureusement, cette Passat CC n'a jamais vraiment trouvé son public, même après une petite mise à jour en 2012 où elle a d'ailleurs perdu son patronyme de Passat pour se nommer tout simplement "CC". L'année passée, la CC quitte le catalogue de Volkswagen pour définitivement couper tous les ponts avec la Passat et laisser la place à une nouvelle auto : l'Arteon.

Volkswagen Arteon 2017

Désirable et désirée

Qu'elles sont rares les nouveautés parmi les berlines en ce moment ! Alors forcément, quand il s'agit d'une nouvelle berline, allemande qui plus est, cela attise notre curiosité. Esthétiquement parlant, Volkswagen fait assez fort en s'inspirant grandement du concept-car Sport Coupé GTE dévoilé en 2015. Le style est osé, marque sa différence avec la Passat, et ne renie en aucun cas ses intentions. L'Arteon est une berline haut de gamme et l'assume. Le travail le plus intéressant se porte au niveau de la face avant, avec des optiques quasiment mariées à la calandre, où les feu...