De l'émotion à l'état pur...

En tant que première d'une longue lignée de modèles "junior" de Maranello, la sublime Dino est de loin plus qu'une belle "tronche", mais vous devez être prudent au moment de l'achat…

Combien débourser

  • A restaurer 130'000-200'000€
  • Bon état 220'000-310,000€
  • Concours 310'000€-400'000€

Tour d'horizon

Praticité ★★
Coûts d'entretien ★★
Pièces de rechange ★★★
Accessibilité travaux ★★★
Investissement ★★★★
Désirabilité ★★★★

Ferrari Dino 206 GT

Lancée dans l'intention de devenir un membre plus abordable de la famille des voitures de route Ferrari, la Dino constituait une sous-marque à part entière. En tant que telle, elle n'affichait aucun cheval cabré, mais un simple insigne "Dino", et le modèle junior n'a bénéficié du statut Ferrari à part entière que lorsque la Dino 308 GT4 à moteur V8 a remplacé la 246 GT.

La Dino – initialement considérée comme un prototype en 1965 avant d'être commercialisée sous le nom de 206 GT 2.0 litres – constituait à n'en pas douter un nouveau départ pour une voiture de route issue des usines de Maranello, en grande partie grâce à son V6 en position transversale. Précisons que les prototypes sportifs de chez Ferrari étaient à moteur central depuis 1963 et que ses V6 rencontraient un grand succès en Formule 1 et en Formule 2.

Naturellement, c'est bien le moteur qui a donné son nom à la voiture. Nommé en l'honneur du fils (disparu) d'Enzo, le Dino V6 a vu le jour au cours des années 50, et a également équipé par la suite les Fiat Dino ou Lancia Stratos.

Magnifique à regarder, et fabuleuse à conduire, la Dino a connu des hauts et des bas en ce qui concerne sa place dans la gamme Ferrari, mais elle est aujourd'hui reconnue comme un véritable objet de collection de premier ordre.

Votre guide d'inspection :

Moteur

La 206 utilisait un V6 tout alliage de 1987 cc à 65 degrés avec deux arbres à cames par rangée et trois carburateurs Weber. Après seulement 152 exemplaires produits, la 206 a été remplacée par la 246 GT et son bloc 2418 cc.

C'est un petit moteur complexe, mais robuste, qui nécessite un entretien fastidieux. Vérifiez que les vidanges d'huile ont bien été effectuées tous les 5'000 km et portez une attention particulière au jeu des soupapes, essentiel à la santé de ces éléments, et des arbres à cames. Ils sont réglés via un système de cale : les moteurs de deux litres des modèles les plus anciens nécessitent le retrait de l'arbre à cames pour changer la cale. Les derniers modèles, ainsi que tous les moteurs de 2.4 litres, présentent une configuration sensiblement plus pratique qui vous permet de le faire en laissant les arbres à cames en place.

1969 Ferrari Dino 206 GT by Scaglietti

Soyez à l'affût des bruits indésirables lorsque le moteur est froid, et vérifiez si l'échappement ne dégage pas trop de fumée. Gardez également un œil sur la pression d'huile, elle peut atteindre un seuil critique au ralenti, mais c'est généralement acceptable tant que le moteur tourne à un régime normal. L'allumage électronique Magnetti Marelli Dinoplex peut lui aussi poser problème.

Les deux plus gros ennemis du V6 sont un manque d’utilisation régulière et un manque de maintenance. Pour ce dernier élément, il vous faudra disposer d'un important historique d'entretien, et d'un certain nombre de factures.

Boîte de vitesses

En-dehors des mises en garde habituelles sur le fait de laisser la voiture chauffer correctement – et d'éviter le passage en deuxième vitesse jusqu'à ce que ce soit le cas – la boîte cinq vitesses est réputée douce, et fiable. Cependant, mieux vaut éviter de la brusquer par temps froid, et le stock de pièces de rechange concernant ses composants majeurs peut poser problème, même si les roulements et les joints se trouvent encore facilement.

1969 Ferrari Dino 206 GT by Scaglietti

Suspension et freins

La maniabilité et la conduite de la Dino procurent la plus grande des satisfactions. Un bon exemplaire devrait ainsi offrir un équilibre exemplaire, sans fausse note dans son comportement. Méfiez-vous dès lors d'une Dino dont la maniabilité éveillerait un doute dans votre esprit, ou qui carrément a tendance à tirer de côté en ligne droite.

Chaque suspension utilise deux triangles, des amortisseurs tubulaires et des ressorts hélicoïdaux, ainsi qu'une barre antiroulis à chaque extrémité. Il est possible de se procurer des ressorts plus fermes, mais qui conservent la hauteur de roulement normale. Le freinage est, quant à lui, assuré par des disques ventilés.

Ferrari Dino 246 GT

Carrosserie

C'est là que se trouvent les plus gros problèmes. Alors que la 206 comportait des panneaux de carrosserie en aluminium, la 246 utilisait de l'acier. Et très peu de choses ont été faites pour protéger cet acier lors de la production d'origine.

La rouille a donc commencé à s'implanter très tôt dans la vie de la Dino, et l'état de la carrosserie et du châssis tubulaire devrait être votre préoccupation numéro un. Les bas de caisse peuvent être particulièrement vulnérables. Et il faut également préciser que, à l'époque où ces voitures n'avaient pas la même valeur qu'aujourd'hui, les réparations ou restaurations n'ont peut-être pas été effectuées en suivant les normes les plus strictes.

1969 Ferrari Dino 206 GT by Scaglietti

De manière générale, vérifiez partout, en particulier au niveau de la moitié inférieure de la voiture. Et vous seriez même avisé de faire vérifier votre véhicule de fond en comble par un spécialiste. Inspectez également l'ajustement du panneau – en particulier au niveau du coffre et de l'espace entre les portes et l'aile –, et surélevez la voiture de manière à pouvoir l'inspecter par en-dessous.

Une restauration adéquate s'avérera extrêmement coûteuse. Les Dino étant finies à la main chez Scaglietti lors de leur fabrication, elles ont aujourd'hui besoin d'artisans qualifiés pour obtenir les résultats souhaités.

Intérieur

Dans l'habitacle, assurez-vous que tout est en place et que tout fonctionne correctement. Les garnitures peuvent s'avérer compliquées à remplacer, et les appareils électriques intérieurs n'ont pas la meilleure des réputations. Les jauges Veglia étaient montées d'origine – vérifiez que celles-ci fonctionnent comme elles le devraient, et ne soyez pas étonnées de trouver des pièces de remplacement non standard.

1968 Fiat Dino Coupé

A leur sortie d'usine, la plupart des Dino étaient équipées de sièges en vinyle, mais beaucoup d'entre elles ont été revêtues de cuir. Si vous recherchez toujours une sellerie vinyle, assurez-vous qu'elle ne se désagrège pas. Le vinyle a également été utilisé pour les panneaux de porte et la cloison arrière, tandis que le tableau de bord de la 246 est surmonté d'un matériau semblable à du daim. Mais celui-ci est sujet à la décoloration, même s'il peut être facilement remplacé.

Vérifiez enfin que les lève-vitres électriques fonctionnent à une vitesse normale.

Histoire

1968 : La Dino 206 GT est lancée avec un moteur 2.0 litres, et des panneaux de carrosserie en aluminium.

1969 : La 206 GT est remplacée par la 246 GT de 2.4 litres, dotée d'une carrosserie en acier.

1972 : Lancement de la version GTS.

1974 : Fin de la production après 4'060 exemplaires fabriqués.

En résumé

À la fin des années 80, le prix des Dino atteignait les 17'000€, mais quelques années plus tôt, elles ne valaient pas grand-chose, et les prix ont encore chuté lorsque l'économie s'est effondrée dans les années 90. Pendant les premières années du nouveau millénaire, elles pouvaient atteindre entre 30'000 et 70'000€, mais ces jours sont révolus.

Dix ans plus tard, les prix atteignaient fermement les six chiffres, et il faut désormais débourser entre 300'000 et 400'000€ pour les meilleures 246 GT. La 206, beaucoup plus rare, se vend encore plus chère. Le modèle de dernière génération est très prisé, en raison de ses passages de roues évasés (abritant des jantes Campagnolo, plus larges) et de sièges de style Daytona.

L'originalité et l'histoire de chaque modèle ont une importance primordiale dans la famille Dino. Il est si facile de se laisser séduire par ces lignes gracieuses, mais ne le soyez pas. Demandez à un spécialiste d'examiner minutieusement tout modèle étant susceptible de faire l'objet d'un achat potentiel, et assurez-vous que la voiture dispose d'un historique d'entretiens réguliers.

 

Galerie: Ferrari Dino 246 GT