Essai Hyundai i20 restylée - Outsider des villes

Si lorsqu'il s'agit de citadines polyvalentes, vous pensez tout de suite à la Peugeot 208, la Renault Clio ou encore la Volkswagen Polo, il est d'irréductibles modèles qui espèrent, eux aussi, s'accaparer de précieuses parts de marché sur un segment très concurrentiel. La Hyundai i20 en fait partie, et il ne s'agit pas moins du second modèle le plus commercialisé en France pour la marque coréenne, avec 30% du volume de ses ventes, tandis qu'en Europe, ce sont un peu plus de 800'000 exemplaires qui ont été écoulés depuis son lancement.

Lire aussi

Après une première génération présentée il y a dix ans et assez discrète dans nos contrées, la Hyundai i20 a bénéficié d'un second opus plus moderne en 2015. Trois ans après, le constructeur coréen nous présente aujourd'hui la version restylée de sa citadine, qui enrichit son offre avec de nouveaux équipements embarqués ainsi qu'un design plus soigné. Nous en avons pris le volant sur les routes allemandes.

Un look plus affirmé

À l'extérieur, les modifications portent essentiellement sur les faces avant et arrière de la voiture : on y retrouve la nouvelle "calandre en cascade" de Hyundai, qui s'accompagne d'une jupe avant et d'antibrouillards retravaillés, ainsi qu'une nouvelle signature lumineuse sur les feux arrière à LED. Le hayon accueille désormais la plaque d'immatriculation, permettant ainsi de revoir entièrement le bouclier arrière qui gagne en dyna...