La citadine coréenne complète sa dotation

Si lorsqu'il s'agit de citadines polyvalentes, vous pensez tout de suite à la Peugeot 208, la Renault Clio ou encore la Volkswagen Polo, il est d'irréductibles modèles qui espèrent, eux aussi, s'accaparer de précieuses parts de marché sur un segment très concurrentiel. La Hyundai i20 en fait partie, et il ne s'agit pas moins du second modèle le plus commercialisé en France pour la marque coréenne, avec 30% du volume de ses ventes, tandis qu'en Europe, ce sont un peu plus de 800'000 exemplaires qui ont été écoulés depuis son lancement.

Lire aussi

Après une première génération présentée il y a dix ans et assez discrète dans nos contrées, la Hyundai i20 a bénéficié d'un second opus plus moderne en 2015. Trois ans après, le constructeur coréen nous présente aujourd'hui la version restylée de sa citadine, qui enrichit son offre avec de nouveaux équipements embarqués ainsi qu'un design plus soigné. Nous en avons pris le volant sur les routes allemandes.

Un look plus affirmé

À l'extérieur, les modifications portent essentiellement sur les faces avant et arrière de la voiture : on y retrouve la nouvelle "calandre en cascade" de Hyundai, qui s'accompagne d'une jupe avant et d'antibrouillards retravaillés, ainsi qu'une nouvelle signature lumineuse sur les feux arrière à LED. Le hayon accueille désormais la plaque d'immatriculation, permettant ainsi de revoir entièrement le bouclier arrière qui gagne en dynamisme.

Si le reste n'évolue que peu, Hyundai propose de nouvelles possibilités de personnalisation avec des jantes de 16 pouces inédites, ainsi que de nouveaux coloris de caisse "Tomato Red" et "Champion Blue" qui peuvent se décliner en teintes bi-ton avec le toit noir contrastant. Parmi les absents, notons la disparition des blocs diesel ainsi que de la déclinaison à trois portes, qui tirent à présent leur révérence.

Essai Hyundai i20 2018

De nouvelles technologies au rendez-vous

À l'intérieur, les nouveautés sont assez subtiles : de nouveaux garnissages font leur apparition avec des motifs colorés rouges ou bleus, associés à des surpiqûres assorties sur les sièges, le volant ou le soufflet de la boîte de vitesses.

Si la Hyundai i20 est assez accueillante à bord, que ce soit pour les passagers avant ou arrière, on regrettera une ambiance assez triste, avec une planche de bord et une instrumentation on ne peut plus classiques, mais dont l'ergonomie reste soignée. Elle se rattrape avec son volume de coffre de 326 litres, qui affiche 1024 litres avec la banquette rabattue.

À l'occasion de son restylage, la i20 gagne surtout quelques équipements embarqués comme une nouvelle prise USB de recharge, ainsi qu'un nouveau système d'infotainment avec écran tactile de 7 pouces, sur lequel vous pourrez retrouver votre univers mobile grâce au support d'Apple CarPlay et Android Auto. Les assistances à la conduite s'enrichissent avec l'arrivée de l'aide active au maintien dans la voie, le freinage automatique d’urgence, la détection de fatigue ou encore l'allumage automatique des feux de route.

Essai Hyundai i20 2018

Sur la route : douce et civilisée

Parmi les motorisations de son i20 restylée, Hyundai nous offre le choix entre un 1,2 litre atmosphérique décliné en deux versions de 75 et 84 chevaux et couplé à une boîte mécanique à cinq rapports, ou un 1,0 litre T-GDi de 100 chevaux qui peut également être couplé à une nouvelle boîte double embrayage à sept rapports. Lors de notre essai, nous avons pu prendre en mains une i20 allemande dotée de ce même bloc trois cylindres, mais décliné en 120 chevaux : une version qui ne sera pas disponible en France. En pratique, les deux versions offrent le même couple de 172 Nm, mais une différence est à noter au niveau du 0 à 100 km/h, qui nécessite 0,9 secondes de plus sur la version 100 chevaux.

Vraie citadine, la Hyundai i20 fait preuve de souplesse en ville grâce à ses dimensions contenues, sa direction assistée douce ainsi qu'à sa nouvelle boîte double embrayage DCT-7 à sept rapports qui sait se faire oublier, avec des passages de rapports souples et rapides. Une fois lancée sur la route, la voiture dotée du 1.0 T-GDi révèle son tempérament plutôt confortable que dynamique : si la tenue de route est rassurante, on aurait apprécié une boîte un peu plus réactive, cette dernière ayant tendance à passer au plus tôt les rapports afin d'optimiser la consommation.

Pour une meilleure polyvalence, ne cherchez pas de palettes au volant : il n'y en a pas. Heureusement, il est possible d'opter pour le mode Sport de la boîte afin de retarder le passage des rapports, pour de meilleures performances. Toutefois, la Hyundai i20 n'est pas une sportive, en témoigne son 0 à 100 km/h affiché à 10,5 secondes, mais elle s'appréciera bien plus en conduite apaisée, notamment sur autoroute où son insonorisation est soignée, et ses modestes performances sont largement suffisantes pour un usage polyvalent.

Essai Hyundai i20 2018

En conclusion

Si cette Hyundai i20 de seconde génération s'offre un look plus affirmé à l'occasion de son restylage de mi-carrière, c'est au niveau des équipements embarqués qu'elle se remet au goût du jour, avec de nouvelles assistances à la conduite utiles au quotidien.

Si elle n'offre pas l'agrément de conduite et la modernité d'une Peugeot 208, la Hyundai i20 propose une alternative intéressante, avec une synthèse douce et confortable, et un atout de taille face à sa concurrence : sa garantie de 5 ans, kilométrage illimité. Dommage que le 1.0 T-GDi de 120 chevaux que nous avons pu prendre en mains ne soit pas proposé au catalogue en France.

Niveau budget, la Hyundai i20 restylée s'affiche à partir de 14'100 € pour la version d'accès dotée du 1,2 litre de 75 chevaux. Notre version d’essai n'existant pas en France, à titre d'information, la version la plus huppée de la gamme i20 dans nos contrées est proposée à 19'150 € : à ce tarif, on y retrouvera le 1,0 litre turbo de 100 chevaux, associé à la boîte DCT-7.

Photos : Tran HA / Motor1.com

Essai Hyundai i20 2018
Points positifs Points négatifs
Design plus affirmé Boîte paresseuse en conduite dynamique
Confort et insonorisation                    Direction manquant de consistance
Garantie 5 ans Pas de 1.0 T-GDi 120 en France

 

Hyundai i20 restylée - 1.0 T-GDi 120 DCT-7

Motorisation Turbo Essence T-GDi, 3-cylindres en ligne, 998 cm³, 12 soupapes, injection directe
Puissance 120 chevaux / 172 Nm
Transmission Boîte double embrayage à 7 rapports
Type de transmission Traction avant
0-100 km/h 10,5 secondes
Vitesse maximum 190 km/h
Poids 1110 kg
Volume de coffre 326 litres / 1024 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,9 l/100 km / Extra-urbain : 4,9 l/100 km / Mixte : 5,3 l/100 km
Prix de base 14'100 €

Galerie: Essai Hyundai i20 (2018)

Photo: Tran HA