Essai Jaguar F-Pace (2016)

Après le Bentayga de Bentley et le Levante de Lamborghini c’est au tour de Jaguar de dévoiler un nouveau SUV. Rolls-Royce travaillerait lui aussi au développement d’un 4x4 de prestige, montrant l’intérêt des constructeurs pour ces limousines haut-perchées.

Depuis qu’il est entré dans le giron du groupe indien Tata, Jaguar n’en finit plus de diversifier sa gamme de produits. Le marché des SUV premium offrant des perspectives de développement attractives, le fauve britannique a décidé de se lancer dans l’aventure. Un choix qui promet d’être stratégiquement porteur, d’autant que ce modèle (tout comme la nouvelle XE) permet à Jaguar de rajeunir son image mais aussi sa clientèle.

Pas étonnant dès lors que les designers aient opté pour des traits mêlant dynamisme et émotion, dont certains ne sont pas sans rappeler une certaine F-Type, coupé-cabriolet vedette produit par Jaguar. A cette belle gueule s’ajoute une carrosserie légère, composée à 80% d’aluminium, qui permet de contenir l’embonpoint de la belle à 1.700 kg. A noter qu’un tiers de l’aluminium utilisé est constitué de matériaux recyclés !

Enfin, Jaguar est parvenu à combiner un design audacieux avec un habitacle spacieux. Le F-Pace est en effet plus habitable que ses principaux concurrents, et ce tant à l’avant qu’à l’arrière mais aussi au niveau de la garde au toit et du coffre avec un volume utile de 650 l.

 

Jaguar F-Pace Essai

Technologie de pointe

Une fois à bord, on retrouve les nouveaux codes stylistiques de la marque, avec un tableau ...