Essai Kia Sportage - La marque coréenne persiste et signe

Le Kia Sportage n'a pas attendu sa troisième génération avant de se faire connaître malgré son succès incontestable en Europe à partir de cette période. En effet, c'est en 1994 que la première génération de Sportage est arrivée, et à l'époque, il s'agissait tout bonnement de l'un des premiers SUV au monde. Après 10 années de carrière, Kia lance la seconde génération, puis la troisième qui a véritablement révélé la voiture en Europe et en France notamment.

À lire : Les ventes de Kia en augmentation de 3,5% en un an

La quatrième génération a donc pour objectif de continuer sur la lancée de la troisième génération, et la marque coréenne a fait non pas le choix de garder les principaux codes esthétiques de l'ancien modèle, mais a pris des risques en changeant complètement le design de la voiture. Cousin technique du dernier Hyundai Tucson, le Sportage se positionne aujourd'hui comme une véritable alternative aux Renault Kadjar, Peugeot 3008 ou autre Volkswagen Tiguan.

Essai Kia Sportage

Un petit côté Porsche ?

Kia la plus vendue en Europe, la marque coréenne mise beaucoup sur son quatrième Sportage, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le pari est réussit. Avec cette nouvelle face avant façon "Tiger Nose" et des optiques qui viennent mordre pratiquement au milieu du capot, le nouveau Sportage est statutaire, voir même athlétique, et n'est d'ailleurs pas sans rappeler un certain Porsche Macan. Les galbes et les formes plus avantageuses donnent l'impression d'avoir une voiture encore plus g...