Le président non-exécutif de l'équipe Mercedes a déclaré que les accusations de sabotage et de favoritisme à l'encontre de Lewis Hamilton après la casse moteur de ce dernier au Grand Prix de Malaisie étaient "ridicules et stupides".

Alors que Lewis Hamilton se dirigeait vers une victoire incontestable à Sepang après avoir dominé la course depuis le départ, et s'être élancé de la pole position, le pilote britannique a vu sa course s'arrêter subitement au 41e tour, lorsque son moteur rendait l'âme. Un incident qui offrait la victoire à Daniel Ricciardo (Red Bull) devant son équipier Max Verstappen, et qui profitait à son équipier Nico Rosberg, qui arrachait finalement la troisième place après un accrochage au départ et une remontée tout au long de la course, le pilote allemand menant désormais au championnat avec une avance conséquente de 23 points sur le pilote anglais.

Voir : F1 - L'arrivée de Verstappen a aidé Ricciardo à élever son niveau

Une casse mécanique qui faisait suite à plusieurs problèmes moteur connus tout au long de la saison, et qui faisait dire à Hamilton après sa mésaventure en Malaisie "quelqu'un ne veut pas que je gagne". Des propos qui avaient alors été perçus par certains comme une accusation de sabotage interne chez Mercedes.

Des interprétations que Niki Lauda, le président non-exécutif de Mercedes, critique vertement.

"Je connais très bien Lewis, et je sais qu'il n'accuserait pas l'équipe", a déclaré l'Autrichien. "Cette interprétation, je ne peux pas l'accepter. Lewis sait que nous faisons tout pour lui donner la meilleure voiture et le meilleur moteur".

 Une puissance "supérieure"

"Je me sens vraiment désolé pour lui, je m'excuse auprès de lui pour cette casse moteur", poursuit l'Autrichien. "C'était un moteur récent, pas un vieux, nous n'en connaissons donc pas la cause. Et si nous n'en connaissons pas la cause, personne ne peut dire que nous l'avons saboté".

"C'est ridicule. Et si vous parlez directement à Lewis, j'imagine qu'il ne dirait pas cela".

"Nous avons travaillé pour lui et pour Nico d'une manière parfaite", continue Lauda. "Il a remporté deux titres de champion du monde jusqu'ici avec nous, nous avons terminé plus de courses que quiconque. Que pensez vous ? Nous allons soudainement commencé à saboter ? Pourquoi ? C'est complètement ridicule et stupide".

De quoi parlait donc Hamilton ? D'après Lauda, le Britannique évoquait une puissance "supérieure" pour expliquer son manque de réussite tenace, ce qui a d'ailleurs été confirmé par Hamilton lui-même depuis.

Alors que les journalistes questionnaient Lauda pour savoir à quel pilote irait la préférence de Mercedes pour l'obtention du titre 2016, ce dernier concluait : "Nous travaillons pour les deux voitures de la même façon, nous les laissons courir de la même façon, toutes ces questions sont ridicules".

Lauda - Les accusations de sabotage sur la voiture de Hamilton sont "ridicules"