L'Association Française des Sociétés d’Autoroute dévoile un nouveau chiffre accablant sur l'utilisation du téléphone portable au volant.

"Quatre fois plus d’accidents mortels liés à l’inattention depuis 2010". Voilà qui est on ne peut plus clair. Alors que l'inattention au volant représentait "seulement" 4% des accidents mortels en 2010, voilà qu'elle représente aujourd'hui pas moins de 17% en 2015 ! Une donnée alarmante qui, malgré les nombreuses campagnes de préventions - plus ou moins choquantes - ne semble pas vouloir s'arrêter. En cause ? L'utilisation massive des smartphones au volant, et notamment sur autoroute, tant sur les trajets privés que professionnels.

Ces chiffres nous viennent directement de l'Association Française des Sociétés d’Autoroute (AFSA) qui a réalisé une enquête auprès de 2000 conducteurs en 2016. Les résultats de l'enquête révèlent que 57% d'entre eux répondent au téléphone en conduisant, et 31% des conducteurs sont susceptibles de prendre connaissance d'un e-mail, d'un SMS ou d'une notification (Facebook, Twitter, actualités...) pendant leur temps de conduite. 20% des conducteurs admettent même parfois répondre à un e-mail ou à un SMS tout en conduisant.

Forcément ces données augmentent encore lorsque l'on cible une tranche d'âge bien précise et en l'occurence les 25-35 ans qui admettent à 40% répondre à un SMS ou à un e-mail au volant. L'AFSA précise par ailleurs que cinq secondes les yeux rivés sur son smartphone, c'est 170 mètres sans regarder la route. Les professionnels, et cela toute tranche d'âge confondue, ne sont pas en reste puisqu'ils sont 36% à admettre utiliser leur téléphone pendant un déplacement professionnel. Rappelons tout de même que les accidents de la route sont la première cause de mortalité au travail.

Pour lutter contre la recrudescence de ces comportements à risque, l'AFSA lance une nouvelle campagne de sensibilisation 100% digitale à travers les réseaux sociaux et qui a d'ores et déjà débuté le 22 novembre dernier pour une durée de trois semaines. On y découvre quelques vidéos montrant les conséquences de la déconcentration au volant. En espérant que la majorité d'entre elles ne seront pas visionnées... au volant.

Rappelons que l'utilisation du téléphone portable au volant occasionne un retrait de trois points sur le permis de conduire et 135 euros d'amende.

Lire aussi: